Mandiana Kinièra : de RPGistes manifestent  « Il y a eu deux blessés et 15 millions de GNF perdus »

0
Mandiana : après les Violences, les jeunes projettent une nouvelle manifestation lundi

Des partisans du RPG Arc-en-ciel ont manifesté ce samedi, 13 octobre 2018, à Kinièra, dans la préfecture de Mandiana. Les manifestants protestaient contre l’exclusion de l’ex-président de la délégation spéciale de la commune rurale. Ils ont empêché l’installation du conseil communal et sont allés ensuite s’en prendre à des commerces où ils ont enlevé une somme importante d’argent.

Le spectre de la contestation se poursuit au sein des structures du RPG Arc-en-ciel à l’intérieur du pays. Si dans les autres localités les contestations sont liées au choix des candidats du parti aux postes de maires, ce n’est pas le cas à Kinièra dans la préfecture de Mandiana. Dans cette commune rurale, ce sont des partisans de Sidiki Doumbouya, l’ex-président de la délégation spéciale de la localité, qui protestent contre l’exclusion de ce dernier sur la liste de candidature du RPG Arc-en-ciel lors des élections locales du 04 février 2018.

En effet, selon nos informations, le nom de Sidiki Doumbouya ne figurait pas sur la première liste de candidature du parti. Mais, suite à la pression de ses partisans, la sous-section locale du RPG Arc-en-ciel a dit avoir intégré finalement l’ex-président de la délégation spéciale de Kinièra sur sa liste de candidature. Ce qui n’était pas en réalité vrai. Mais, ce n’est que ces derniers jours que Sidiki Doumbouya et ses soutiens se sont rendu compte que son nom ne figurait pas parmi les candidats du parti au pouvoir.

C’est ainsi que plusieurs jeunes de la localité ont décidé d’aller empêcher l’installation du conseil communal qui était prévue ce samedi, 13 octobre 2018. « Le RPG joue avec le feu et ce n’est plus de la démocratie que le parti fait. La population aime Sidiki Doumbouya, mais comme la sous-section du RPG sait qu’elle ne peut pas tromper Sidiki Doumbouya, elle a tout fait pour l’exclure. Pour nous, son nom figurait sur la liste. Mais comme ils l’ont exclu, nous aussi nous avons dit que le conseil communal ne sera pas installé ici », explique Malley Diallo, président de la jeunesse de Kinièra que nous avons joint par téléphone.

Les jeunes ont empêché donc l’installation du conseil communal. Mais ils ne se sont pas limité là. Selon le sous-préfet de Kinièra, Georges Koulibaly, les manifestants sont allés aussi brûler des pneus dans la rue avant de s’en prendre à des commerces où ils auraient enlevé une somme importante d’argent. « Je suis rentré de Mandiana hier, je devais procéder à l’installation du conseil communal de Kinièra ce matin. Mais, à 8 heures du matin, un groupe de jeunes est venu me trouver à mon bureau, ils m’ont demandé de fermer le bureau et je l’ai fait.

Après, ils sont partis fermer la brigade de gendarmerie et la police avant d’aller barricader les routes, brûler des pneus et attaquer des boutiques. Ce sont des partisans de Sidiki Doumbouya, l’ex-président de la délégation spéciale, ils protestent contre son exclusion de la liste de candidature du RPG Arc-en-ciel aux élections communales. Il y a eu deux blessés et 15 millions de francs perdus », a indiqué le sous-préfet.

Selon lui, le calme est revenu à Kinièra et il n’y a eu pour le moment aucune arrestation. A rappeler que le RPG Arc-en-ciel a remporté 19 sièges sur les 23 que compte cette commune rurale.

Source : Guineematin

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici