Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Mamou : la femme de l’ex-préfet accuse une amie dans une sombre affaire de 500 millions fg

Tout a commencé le 05 septembre, jour du coup de force  qui a destitué Alpha Condé du pouvoir. Selon nos informations,  Oumou Kaba, l’épouse  de l’ex-préfet Mory Diallo, avait décidé de confier ses bagages à une de ses copines au quartier Thieougol. Des bagages dans lesquels, il y aurait une somme de 500 millions GNF. Mais curieusement, c’est 24 heures après que Mme Diallo née Oumou Kaba a informé sa copine que ce montant se trouvait dans ses bagages.  Après vérification, il n’a été trouvé que 320 millions. Il n’en fallait pas davantage pour que l’affaire soit portée devant les tribunaux de Kankan, à des centaines de kilomètres de la ville-carrefour. Joint ce lundi 20 septembre dans l’émission ‘’GB’’, le mari de la dame incriminée dans cette affaire a donné ces explications :

« le matin, la femme de l’ex-préfet a appelé ma femme pour lui demander où elle est. Elle a répondu qu’elle se trouvait à Mamou. Ensuite, elle a ajouté vouloir se rendre chez moi et confier ses affaires à ma femme. Cela s’est passé le dimanche matin, lors du coup d’État. Le lundi, elle est revenue pour dire à ma femme qu’elle aurait envie de lui confier quelque chose qui se trouvait dans un sac. Devant mon fils Almamy Fofana, elle a classé l’argent dans une valise. Elle s’est servie de son téléphone pour un calcul avant d’affirmer qu’il y avait 13 tas au total et c’est ce qui fait un montant de 520 millions. Quand elle est rentrée, son chauffeur est venu par après pour récupérer ses affaires. Mais elle avait dit de vider le contenu des valises et garder l’argent sur place », explique Maître Abdourahmane Fofana.

Poursuivant, le mari de la femme accusée de détournement de 200 millions de francs guinéens, a renchéri en ces termes : « le lundi, à 20 heures, l’ex-préfet m’a appelé et m’a signalé qu’il ne se comprenait pas avec mon fils. Selon lui, sa femme aurait laissé un montant de 520 millions, contrairement à ce que disait mon fils qui a d’ailleurs avancé un montant de 320 millions. Aux dires de l’ex-préfet Mory Diallo, sa femme aurait un enregistrement vocal. Le même lundi, mon enfant a compté l’argent. Il y a 2 tas qui ont quitté la BICIGUI, les autres c’est la banque centrale. Il a vérifié. Selon lui, c’est classé 100 billets, ce qui fait 2 millions. Donc cinq de ça, c’est un tas, les deux tas qui sont attachés ensemble 20 millions. On a compté, c’est 16 tas et les 16 tas font 320 millions. Le procureur de Mamou a été le premier à être informé. J’avais demandé aux gendarmes à Kankan qui m’ont dit que l’affaire a été politisée. Ils n’ont pas voulu que l’affaire soit dévoilée à Mamou pour éviter des soupçons de la population. Ils nous ont dit, il faut faire un jugement »,  conclut  Maître Abdourahmane Fofana.

En attendant l’ouverture du procès au TPI de Kankan, la femme de Mr Fofana et son fils sont incarcérés à la prison civile de Kankan. Sollicités par notre rédaction, Mory Diallo et sa femme n’ont pas souhaité donner leur version des faits.

Affaire à suivre…

Libreopinionguinee avec Mediaguine

 

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.