Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Mamou : incinération de 2 800 kilogrammes de chanvre indien

Deux mille huit cent (2 800) kilogrammes de chanvre indien ont été incinérés. L’acte s’est produit sur le site de Dounkiwal, une zone relevant de la commune urbaine de Mamou, hier samedi, 10 avril 2021. C’était en présence des autorités administratives et judiciaires rapporte le correspondant de Laguinee.info basé à Mamou.
Selon nos informations, cette opération d’incinération de chanvre indien est la  deuxième du genre depuis le début de l’année. Selon procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Mamou, cette opération de saisie de chanvre indien a été rendue possible grâce à la diligence des services de sécurité.
«La plus grande quantité de cette drogue a été saisie à Ourekaba, au mois de novembre dernier. 11 motos transportaient  quatorze (14) colis de chanvre indien. Cette quantité a été saisie grâce aux forces de défense et de sécurité et lorsque la quantité a été saisie, elle a été acheminée au niveau de la brigade de recherche pour des enquêtes. Finalement, un procès verbal a été établi et transmis à notre parquet. En plus de cette quantité là, d’autres quantités ont été saisies, c’est ce qui fait aujourd’hui 2 800 kilogrammes de chanvre indien», a expliqué Elhadj Sidiki Camara, procureur de la République, près le Tribunal de Première Instance de Mamou.
Le Maire de la commune urbaine de Mamou, a invité les jeunes à se préserver de cette substance néfaste pour l’organisme humain. El hadj Amadou Tidiane Diallo suggère à ce que les jeunes acceptent d’aller à l’école, d’étudier soit à l’école soit apprendre le petit métier et abandonner la délinquance «parce que ça, ça tue l’esprit et quand ça tue l’esprit, ça tue l’homme et nous voulons que l’homme soit préservé parce qu’il est un trésor»,  souligne El hadj Amadou Tidiane Diallo.
«Je suis très heureux de participer à cette action, il ne serait nullement exagéré de remercier les services de défense et de sécurité qui, contre vents et marées, sont toujours prêts de traquer les malfrats d’où ils se trouvent. Donc il faut que chacun arrive à s’inscrire dans cette logique de collaboration et être un maillon essentiel de la protection de la vie de la population. Donc, on est très satisfait», a exprimé Mamadou Bella Baldé, secrétaire général chargé des collectivités décentralisées.
A noter que suite à cette importante saisie, trois personnes impliquées dans ce trafic ont été arrêtées, jugées et condamnées cette semaine, à des peines allant d’un à deux ans de prison ferme.

 

Libreopinionguinee avec Laguinee.info

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.