La scène dramatique, s’est déroulée peu après la finale de la CAN à Rouen.

Selon les témoignages recueillis auprès des amis, Mahmoud Barry, qui avait confié sa fille unique à son ami Elhadj Madiou à la maison, pour aller chercher son épouse, partie faire des courses, était sur le chemin du retour lorsqu’il a rencontré un groupe de supporters algériens à Canteleu.

C’est au niveau d’un feu stop dans cette ville que Mahmoud Barry en compagnie de son épouse qu’un algérien lui lance à la figure : « Sale noir, fils de pute, on va vous massacrer ».

Mahmoud qui n’a pas supporté ces mots d’une autre époque, va couper le moteur de son véhicule quelques mètres après pour le lui demander : « pourquoi vous m’insulter ?».

Une question qui passe mal chez ce supporter algérien qui l’a poussé. Mahmoud va donc tomber sur la nuque. Il s’est fracturé et va perdre assez de sang sur place avant l’arrivée des SAMU. Il a été transporté aux urgences de Canteleu. Les médecins l’ont réanimé et mis sous-assistance respiratoire mais le pronostic vital engagé ne lui a pas laissé assez de chance.

Les médecins ont été formels : Mahmoud ne pouvait pas tenir plus d’une semaine. Les soins ont été arrêtés ce matin et il a donc succombé à ses blessures en rendant l’âme ce samedi en début d’après-midi à l’hôpital de Canteleu à Rouen.

L’enseignant-chercheur guinéen, diplômé de licence en droit des affaires de l’université de Sonfonia en 2010, était allé poursuivre ses études en France peu après. Après avoir obtenu ses deux masters à l’Université de Rouen, Mahmoud Barry venait à peine de soutenir, il n’y a pas encore un mois, sa thèse de Doctorat.

Il en ressortira avec la plus haute mention et distinction de cette université où il était enseignant assistant, il y a quelques temps.

Paix à son âme !

Source : Mosaiqueguinee

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here