Madifing Diané installé gouverneur de Labé : ‘« « avant-hier, on était PDG, hier PUP, et aujourd’hui, chacun vague dans le parti de son choix »

0

Dans l’après-midi du jeudi 31 janvier, la passation de service entre le gouverneur sortant Sadou Keita et l’entrant Madifing Diané a été effective et émouvante. C’est la grande salle de l’amphithéâtre ENI-CFP de Labé qui a servi de cadre à cette cérémonie. Ils étaient très nombreux, collaborateurs et autres curieux à prendre part à cette cérémonie de passation. On pouvait également noter la présence de l’inspecteur général du Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, des cinq préfets de la région de Labé, des sous-préfets, des maires et le député uninominal de Labé. Après l’allocution de bienvenue du chef de cabinet du gouvernorat Ourimba Camara et l’installation des hôtes, l’’honneur est revenu au secrétaire général de la centrale syndicale CNTG d’ouvrir la valse d’interventions. « Mai 2011- janvier 2019, certains de vos détracteurs verrons cela un peu trop à la tête de la région de Labé, mais nous nous trouvons un peu court. Sadou Keita contrairement à ces personnes une fois investies d’un pouvoir se voit comme boss, vous avez été un leader, un homme qui agit face à l’histoire. M. le gouverneur entrant, parlez des qualités de celui qui s’en va, n’est nullement de se douter de celui qui vient », dit Elhadj Lamine Sangaré. Ensuite, place au préfet de Labé Elhadj Safioulaye Bah de parler au nom des autres préfets de la région.

« J’ai été celui qui vous a accueilli ici lorsque vous avez quitté Mamou. La séparation est douloureuse, personne n’est parfait. Qu’il fasse 8 ans ici cela n’est pas donné à n’importe qui. Celui qui serre loyalement Labé partira avec des honneurs. Vous gouverneur entrant, vous êtes dans de bonnes mains. Labé est une ville supposée être celle de l’opposition mais c’est la plus apaisée, les citoyens sont des gens qui ont une maturité politique », souligne-t-il.

Quant au député uninominal de Labé, il a tenu à rappeler que « Sadou Keita, pendant ces 8 ans à Labé, bien qu’étant un bastion de l’opposition a respecté l’un des principes de la démocratie qui est celui de l’exercice du pouvoir de la majorité dans le respect de la minorité. Donc, c’est ce qui nous a permis de travailler ensemble pour que Labé connaisse la paix. Labé n’est pas hypocrite, vous reconnaissez les bienfaits. M. le gouverneur entrant, nous n’avons aucun préjugé sur vous, nous vous jugerons à l’œuvre ».

Dans le respect du protocole, la parole a été donnée au gouverneur sortant. Sadou Keita dans son speech a affirmé que le président Alpha Condé lui a donné ce qu’on lui a toujours refusé.

« Comme je l’avais dit dans cette même salle le jeudi le 05 mai 2011, le Professeur Alpha Condé m’a donné de toute évidence ce qui m’a toujours été refusé pendant des longues années de ma carrière.  M. le président, vous m’avez accordé tout le respect, que Dieu vous bénisse. J’exprime mes sentiments de gratitudes et de profonde reconnaissance à son Excellence le Pr Alpha Condé de m’avoir confié les destinées de la région de Faranah. Je lui réitère mon engagement de mériter fortement cette confiance en jouant pleinement le rôle qui m’est dévolu dans la mise en œuvre de son projet de société qui conduira la Guinée à l’émergence ».

Pour le gouverneur entrant, Madifing Diané, « le rôle d’un serviteur c’est de protéger, d’être un bon exemple des administrés. Non sans insister sur le respect de l’autorité.

« Un administrateur n’est rien d’autre que ce que vous voulez qu’il soit. C’est à vous de nous dire quelles sont vos préoccupations. Nous n’avons pas la solution mais nous avons la responsabilité d’exposer vos préoccupations. Le rôle d’un serviteur c’est de vous protéger, d’être un bon exemple pour vous. Vous avez l’obligation de respecter l’autorité. Le Peulh respecte l’autorité il n’y aucun doute là-dessus. Les politique c’est ne que des moyens d’exception, la politique n’est jamais une fin en soi. Avant-hier, nous étions tous PDG, hier nous étions tous PUP, aujourd’hui avec le multipartisme intégral, chacun vaque dans le parti de son choix. Mais au centre de ça, c’est l’Etat.  Les partis partent et reviennent. Aujourd’hui le Rpg est majoritaire. Aucun chef ne sera heureux s’il n’est pas satisfait de ses œuvres. Et ces œuvres c’est quand sa population est en harmonie », rappelle-t-il.

Après ces discours, s’en est suivie l’installation officielle du nouveau gouverneur dans ses nouvelles fonctions par l’inspecteur général du Ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation. Ecoutez ci-dessous le discours de Madifing Diané

Mediaguinee 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici