Macka Balde sur Africa No1

 Le vice-président des Nouvelles Forces Démocratiques (NFD), a réitéré la volonté du parti du ministre Mouctar Diallo,  d’accompagner le projet de nouvelle constitution prôné par la mouvance présidentielle.

A en croire Macka Baldé, si le président Alpha Condé ne dote pas la Guinée d’une nouvelle loi fondamentale, la population va lui en vouloir. D’entrée, il a souligné sur City FM 88.1, que les NFD : « ont fait une déclaration de façon claire et précise au siège du parti par son président Mouctar Diallo, pour décider de soutenir la nouvelle constitution. Actuellement, nous avons un torchon en face, une constitution qui a été élaborée par une junte, par des putschistes, par des gens qui ont pris le pouvoir par la force. Donc, le pays a besoin d’avoir une démocratie », a tenté d’expliquer Macka Baldé.

Aux dires du vice-président des NFD : « Si le président qui est venu de façon démocratique, finissait son mandat sans proposer une nouvelle constitution, c’est les Guinéens mêmes qui vont lui en vouloir », a-t-il laissé entendre.

Au même moment, le Front National pour la Défense de la Constitution s’active sur tous les fronts pour barrer la route à ce projet. Pour Macka Baldé : « Le FNDC, c’est l’opposition. Je pense qu’ils n’ont pas la légitimité d’interdire à la population d’aller vers une nouvelle constitution. Parce que, cette nouvelle constitution n’est pas synonyme de troisième mandat. Partout dans le monde, c’est la population qui a le dernier mot », conclut-il.

Objecti224

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here