Macka Balde vice-président des Nfd directeur général adjoint de l’agence nationale de volontariat jeunesse
Macka Balde vice-président des Nfd directeur général adjoint de l’agence nationale de volontariat jeunesse

Dans un décret rendu public hier, jeudi 31 janvier 2019, Macka Baldé, vice-président des NFD, a été nommé Directeur Général Adjoint de l’Agence Nationale de Volontariat Jeunesse. Désormais, il évoluera aux côtés de son président, Mouctar Diallo, ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes. Au lendemain de sa nomination, le jeune homme a accordé un entretien à Guineematin.com, ce vendredi. Il a remercié le chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, pour la confiance placée en lui, avant de promettre d’apporter sa contribution à l’émancipation de la jeunesse guinéenne.

Guineematin.com : vous avez bénéficié de la confiance du président de la République qui vous a nommé Directeur général adjoint de l’Agence Nationale de Volontariat Jeunesse au ministère de la Jeunesse et de l’Emploi jeunes. Quel est le sentiment qui vous anime aujourd’hui ?

Macka Baldé : je suis très satisfait et très fier. Je tiens d’abord à remercier S.E monsieur le Président de la République, le Pr. Alpha Condé, pour le choix porté sur ma personne, et en même temps, je félicite et remercie le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, monsieur Mouctar Diallo, par rapport toujours à ce choix porté sur ma personne.

Guineematin.com : vous remerciez le ministre Mouctar Diallo qui est votre président au sein des NFD (Nouvelles Forces Démocratiques), vous pensez qu’il est en train de bien placer ses hommes ?

Macka Baldé : le ministre Mouctar Diallo est en train de travailler au sein du ministère. Depuis qu’il est arrivé, il se bat. Que ça soit des jeunes des NFD, du RPG ou des jeunes guinéens tout court, le ministre se bat pour le développement et l’émergence de la jeunesse guinéenne.

Guineematin.com : qu’est-ce qu’il a apporté de nouveau à la tête de ce département, quelles sont ses principales initiatives en faveur de la jeunesse guinéenne ?

Macka Baldé : depuis que le ministre Mouctar Diallo a été nommé, vous n’êtes pas sans savoir qu’il a réussi quand même à implanter trois forages au niveau de l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa, dont l’inauguration a été faite il y a quelques jours. En même temps, avec l’appui des partenaires techniques et financiers, il a réussi à obtenir un financement pour la construction de 100 salles de classes au niveau de Hamdallaye, 100 salles de classes à Bambéto et 100 salles de classes à Cosa. Ce qui est une première évidemment. En plus, le ministre a réussi à installer une MUFFA à Bambéto et le siège se trouve même au rond-point.

Il a installé une MCD au niveau de Dar-es-salam. Le ministre s’est battu aussi pour obtenir des financements à travers notamment l’UNFPA pour construire 3 centres de santé améliorés au niveau de l’axe (un centre de santé à Hamdallaye, un autre à Bambéto et le 3ème à Cosa). C’est quelque chose qui n’existait pas aussi. Donc, c’est pour vous dire qu’aujourd’hui, le ministre est en train de fournir beaucoup d’efforts

Il y a deux semaines, le ministre a offert environ 1 milliard 700 millions de francs guinéens à 18 groupements d’intérêt socioprofessionnel, c’est -à-dire des engins roulants et autres pour permettre à ces groupements d’être autonomes. Ce sont des actions que le ministre est en train de faire à travers des fonds qu’il est allé chercher avec les partenaires techniques et financiers.

Guineematin.com : vous parlez juste de Conakry (de l’Axe précisément). Est-ce qu’il a d’autres initiatives pour l’intérieur du pays ?

Macka Baldé : Il a des initiatives. Récemment, j’ai été à Boffa dans le cadre du projet INTEGRA avec ENABEL et de ce point de vue, il y a eu beaucoup d’argent qui est dégagé pour aider la jeunesse de Boffa. En même temps, il y a des projets pour N’Zérékoré, Mamou, Kindia, Siguiri, Kankan, Kouroussa. J’ai vu le ministre échanger avec les partenaires par rapport à ces projets. C’est pour toujours aider les jeunes à être autonomes, les accompagner dans le domaine de la formation, de pouvoir faire en sorte que ces jeunes puissent avoir des stages dans les ministères, au niveau des entreprises publiques et privées et surtout aider les jeunes à trouver de l’emploi.

Alors, le ministre se bat. Vous n’êtes pas sans savoir qu’au niveau de l’axe, il n’y avait pas tout ce que je viens de vous dire. Aujourd’hui, si le ministre s’est battu pour obtenir des financements pour que l’axe aussi, qui a été un élément contestataire depuis 2005-2006 puisse aussi bénéficier de l’intérêt de l’Etat, je pense que ce sont des actions à saluer et à encourager.

Guineematin.com : un dernier mot ?

Macka Baldé : je remercie vos lecteurs. Je remercie le Président de la République, Pr Alpha Condé, par rapport à ma nomination, le ministre Mouctar Diallo, mon partenaire des NFD ainsi que le peuple de Guinée. Ils peuvent compter sur moi. Je ferai en sorte que le défi soit relevé et je ferai aussi en sorte qu’il y ait des innovations au niveau de l’ANVJ, surtout dans le cadre de l’accompagnement du volontariat, de la formation, etc. Donc, nous allons faire en sorte qu’au niveau du ministère de la jeunesse et l’emploi des jeunes, que les choses évoluent de façon positive puisque le Président a porté confiance à la nouvelle génération. Vous n’êtes pas sans savoir que je vis à Paris, je travaille là-bas. Et aujourd’hui, je suis obligé de laisser Paris pour venir travailler pour mon pays. Je suis fier d’être guinéen, fier d’appartenir à ce gouvernement, et je compte sur la presse, les amis, les personnes de bonne volonté.

Propos recueillis par Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here