L’imam central de Kindia avertit Alpha : « Si le président ne veut pas la pagaille à Kindia, il ne va pas dire à l’UFDG de commander Kindia »

La mobilisation des partisans du pouvoir se poursuit toujours à Kindia pour protester contre l’accord politique qui donne la direction de la mairie de cette commune urbaine à l’UFDG. Après les jeunes qui ont manifesté dans les rues ces derniers jours, c’est au tour de certains imams et sages de se mêler dans la danse. Ces derniers réclament un maire originaire de Kindia, rapporte un correspondant de nos confrères de Guineematin.com dans la ville.

Plusieurs imams, sages, chefs de quartiers et de districts, plus certains jeunes et femmes de la commune urbaine de Kindia, se sont réunis ce jeudi, 16 août 2018 dans le quartier Tafory Almamya à l’appel de l’imam central de la ville. Elhadj Mamoudou Camara veut mobiliser toutes les forces possibles pour empêcher l’UFDG de diriger la mairie de Kindia comme prévu par l’accord politique signé récemment entre le pouvoir et l’opposition républicaine. Pour eux, il est hors de question de laisser quelqu’un qui est originaire d’une autre ville être maire de Kindia.

« La ville de Kindia renferme aujourd’hui toutes les ethnies, mais il ne faut pas oublier que c’est l’ethnie soussou qui a fondé cette ville. D’où l’appellation la ville de Manga Kindy Camara. Nous voulons un maire qui est originaire de Kindia, celui qui aura pitié de la population, celui qui pourra résoudre les problèmes de la population de Kindia et instaurer la paix. C’est pourquoi, j’ai invité tout le monde au siège de Kania Langni ce jeudi pour leur dire d’être unis, car le développement de Kindia ne se fera pas en l’absence de ses fils », a déclaré l’imam de la grande mosquée de Tafory.

Une initiative vivement saluée par les participants, à l’image de N’doungou Keita, le président des chefs de quartiers de la commune urbaine de Kindia : « Je suis très content de la réunion que nous avons tenue chez l’imam central. Cela permet de mettre les fils de Kindia sur une même voie. Nous les fils, nous allons désormais faire face aux problèmes de notre ville natale qui est Kindia. La CENI et la justice avaient donné les résultats des élections communales, pour la mairie de Kindia, le RPG-AEC et l’UFDG étaient à égalité de sièges.

Mais s’ils décident entre eux à Conakry pour dire que c’est l’UFDG qui va commander la commune de Kindia, ça ne se fera pas. Si le président ne veut pas la pagaille à Kindia, il ne va pas dire à l’UFDG de commander Kindia. Nous ne sommes pas contre l’UFDG mais nous sommes contre l’accord signé le 8 août dernier et qui prévoit la désignation du maire de Kindia par l’UFDG », a-t-il dit.

Les participants à cette rencontre se disent déterminés à user de tous les moyens pour empêcher Abdoulaye Bah de l’UFDG, considérée comme un étranger, d’être maire de cette ville. Il reste toutefois à savoir quelles sont les démarches qu’ils comptent mener pour tenter d’y parvenir.

Libreopinionguinee avec Guineematin

971 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here