Les consultations nationales continuent à la Primature. Ce mercredi, ce sont les deux chefs religieux du pays (le grand imam de Conakry, Elhadj Mamadou  Saliou Camara et l’archevêque de Conakry monseigneur Vincent Coulibaly) qui ont été reçus par le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana.

Au sortir de cette audience avec Kassory, contrairement aux autres, les religieux par la voix du grand imam de Conakry, ont précisé qu’au cours de la rencontre, les questions électorales et constitutionnelles n’ont pas été évoquées. Mais plutôt ils ont parlé de l’unité nationale.

« Nous avons rencontré le Premier ministre, chef du gouvernement qui a été chargé de consulter tout Guinéen. Nous n’avons pas droit de mettre à la place publique ce qu’on a dit à huis clos. Mais retenez que c’est pour vous pas contre vous. C’est pour la paix et l’unité nationale », a t-il dit.

Sur la question d’un éventuel changement ou révision constitutionnelle, Elhadj Mamadou Saliou Camara d’insister : «on ne nous a pas dit cela là-bas, on nous a parlé de ce qui est bon pour nous, pour qu’on échange entre nous. Nous ne voulons pas qu’une décision soit prise contre la paix et contre l’unité nationale ici. On évite avec toutes nos forces toute sorte de violence. Mais changer ça, mettre ça, on ne nous a pas dit ça ».

Questionné par un journaliste sur un éventuel troisième mandat du  président Alpha Condé, l’imam de confier : «Je n’ai jamais entendu monsieur le Président me dire troisième mandat, ni le gouvernement, Wallahi, moi je n’ai pas entendu hein ».

Mediaguinee

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here