Comme on le sait, le Syli national de Guinée vient d’être éliminé aux huitièmes de finale de la coupe d’Afrique des Nations au Caire par les Fennecs d’Algérie sur le score sans appel de 3 buts à 0, au Caire.

Dans un match complètement dominé par les Algériens, c’est un Syli mal inspiré et amorphe qui a été laminé par les Fennecs. En attendant de revenir sur le bilan (sportif,  financier et organisationnel) de la participation chaotique du onze national guinéen à cette compétition continentale et surtout tirer les leçons, il est important, voire impératif que la délégation retourne le million deux cent mille dollars américains (1.200.000 USD) qui était prévu pour les joueurs, l’encadrement technique et les membres de la délégation officielle en cas de qualification du Syli en quarts de finale soit retourné dans les comptes du trésor public guinéen. Question de transparence, traçabilité, imputabilité et redevabilité qu’exige le public guinéen qui a du mal à digérer l’élimination de son équipe laquelle il portait espoir !

Comment ce montant a été calculé ?

C’est simple ! Selon un membre de la délégation contacté par Guinéenews©, en cas de qualification du Syli en quarts de finale, chacun des membres de la délégation guinéenne (joueurs et staff technique y compris) devait recevoir trente mille dollars américains (30.000 USD) comme prime. Étant donné qu’ils sont au nombre de 40 personnes, le montant total est d’un million deux cent mille dollars américains. Ce n’est pas rien dans un pays où les écoles et les hôpitaux manquent presque de tout !

Des après le match, il y a eu des tractations pour savoir s’il faut payer cette prime ou pas malgré la défaite du Syli.

Dans une dépêche relayée en primeur par Guinéenews©, le montant du budget pour la participation du Syli à la CAN est de plus 64 milliards de francs guinéens. Selon une source proche de la délégation guinéenne, le budget est engagé par segment d’objectifs. « Le premier ayant été atteint, l’engagement pour le paiement a été fait. Les 64 milliards aurait pu être engagés si et seulement si la Guinée passait en quarts de finales. Le plus gros du budget est au niveau des primes de qualification et de primes de voyage de la forte délégation guinéenne ayant effectué le déplacement. Puisqu’on n’est pas qualifié pour les quarts de finale, aucun sou ne sortira car la demande doit avoir son intitulé, ce qui n’existe pas dans le cadre de figure. C’est une commission finances-budget-sport sous l’autorité du premier ministre et présidé par Baidy Aribot qui gère le budget. Soyez donc rassurés que la prime pour les quarts de finale ne sera pas payée », a-t-elle affirmé.

Il vous souviendra que lors de la participation du Syli à la CAN qui a eu lieu au Ghana en 2008, alors ministre de la jeunesse et des sports, Baidy Aribot, était confronté à la même situation. Pour couper court, il a retourné le reste de l’argent dans les caisses de l’Etat. Une première en Guinée !

Source : Guineenews

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here