Le RPG Arc-en-ciel répond à Ousmane Gaoual sur le coup de force : « Un président démocratiquement élu, il est dans ses prérogatives de soumettre au peuple une loi »

0

Les propos tenus par le député Ousmane Gaoual Diallo, la semaine dernière, au siège de l’UFDG ne laissent pas indifférent le RPG Arc-en-ciel. Au cours de son assemblée générale de ce samedi, 11 mai 2019, le parti au pouvoir a répondu à l’opposant. Les responsables de la formation politique parlent de panique et mettent en garde l’opposition. S’il n’y a pas d’élection présidentielle en 2020, Cellou Dalein Diallo sera « installé par un coup de force, quel que soit le prix à payer ». C’est ce qu’a déclaré Ousmane Gaoual Diallo à l’occasion de l’assemblée générale de l’UFDG du samedi, 04 mai 2019. Le député uninominal de Gaoual mettait ainsi le pouvoir en garde contre un refus d’organiser la présidentielle en 2020. Et, cette sortie du parlementaire fait réagir le RPG Arc-en-ciel, qui en a fait un point à l’ordre du jour de son assemblée générale de ce samedi, 11 mai. « On a entendu des leaders de partis politiques qui sont même des députés à l’Assemblée nationale déclarer qu’en 2020, ils vont orchestrer un coup d’Etat civil pour rentrer à Sékhoutouréya. Mais, ça, c’est une plaisanterie. Parce qu’ils trouveront le peuple de Guinée qui est issu et descendant du peuple du 28 septembre 1958, un peuple du référendum, sur leur route. C’est pourquoi au RPG, on n’est pas inquiet. On rigole sur la faiblesse émotionnelle de nos adversaires, sur la faiblesse structurelle en matière de pensée politique de nos adversaires. Je crois que Alpha Condé reste une chance pour les Guinéens, et les Guinéens ne vont pas laisser cette chance partir », a déclaré Patrice Sény Camara, membre du Bureau Politique National du RPG Arc-en-ciel. Pour le parti au pouvoir, les propos d’Ousmane Gaoual sont incendiaires et irresponsables, et ils témoignent de la panique qui règne dans son camp. Mais, M’Bany Sangaré, le responsable de la jeunesse du RPG Arc-en-ciel, met en garde ceux qui veulent empêcher la révision constitutionnelle qui devrait permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. « Ceux-ci trouveront le peuple de Guinée prêt à leur répondre. Le peuple de Guinée n’a jamais dormi et il ne dormira jamais. Un président démocratiquement élu, il est dans ses prérogatives de soumettre au peuple une loi. Ça, ça fait partie de ses prérogatives. Donc aujourd’hui, seul le peuple peut donner le pouvoir à quelqu’un en République de Guinée, dans une démocratie. Ce n’est pas un individu, pas un groupe d’individus, pas une région. C’est le peuple de Guinée tout entier qui est capable de dire à quelqu’un : je te porte ma confiance, je te confie la plus haute responsabilité de notre pays pour assumer les fonctions de président de la République. C’est pour cette raison que si le Professeur Alpha Condé a un projet à soumettre au peuple de Guinée, cela ne peut pas vu d’un mauvais œil. C’est le peuple qui donnera son avis sur ce qu’on va lui soumettre. Parce que c’est lui seul qui est souverain dans notre pays. Mais, laissez-le s’exprimer ! Il va dire s’il est pour ou contre », a dit ce responsable du parti au pouvoir.

Libreopinionguinee avec guineematin

 

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici