Le président Apha Condé à Télimélé ? « Je voudrais qu’on lui réserve un accueil chaleureux »

0

Le nouveau préfet de Télimélé a eu une rencontre de prise de contact ce mercredi, 15 mai 2019, avec les sages de sa juridiction. A cette occasion, Amadou Sadio Diallo a annoncé son intention d’inviter le président de la République dans la préfecture. Il a invité les citoyens à réserver « un accueil chaleureux » à Alpha Condé. Le conseil des sages, les autorités religieuses et le collège des imams ont pris part à cette rencontre, qui s’est tenue dans les locaux de la préfecture. Officiellement, il s’agit d’une rencontre de prise de contact avec ces différentes couches pour échanger autour de la paix, la quiétude et le développement de Télimélé. Mais, le préfet Amadou Sadio Diallo qui est un fils de Télimélé, a mis l’occasion à profit pour annoncer son souhait d’inviter le président Alpha Condé dans la ville. Et, il veut que le chef de l’Etat soit chaleureusement accueilli dans cette localité, fief de l’opposition. « Je demande aux différentes structures présentes à cette rencontre leur accord pour recevoir monsieur le président de la République à Télimélé. Je voudrais qu’on lui réserve un accueil chaleureux pour lui signifier que Télimélé ne le déteste pas. Battons-nous et essayons de tout faire pour être avec le gouvernement, cela va nous aider. Le pouvoir a besoin de Télimélé. Avec la bénédiction de nos parents, profitons pour ne pas perdre cette opportunité », a demandé le préfet.

Le préfet a également demandé aux sages de continuer leurs prières en faveur du développement de la préfecture. « Grâce à vos prières et bénédictions, nous avons l’eau courante à Télimélé, nous avons connu ce qu’on appelle le goudron. Je vous prie de continuer pour que notre préfecture puisse avoir le courant du barrage de Souapiti. Je me confie à vous chers pères pour la paix et le développement de la préfecture de Télimélé. Je voudrais que tout soit révolu en ce qui concerne les petits problèmes qu’on a connus chez nous. Je voudrais qu’il y ait l’entente à Télimélé », a dit le préfet.

A l’issue de cette rencontre, certains participants ont salué la tenue de cette rencontre. C’est le cas d’Elhadj Mouctar Banty Diallo, membre du conseil des sages de la préfecture.

« Je suis très heureux de participer à cette rencontre qui s’est déroulée dans les meilleurs conditions. Les débats ont tourné autour d’un certain nombre de points. Premièrement, c’est la prise en charge du développement de Télimélé, parce que Télimélé ne peut pas se développer sans nous conseil des sages, affaires religieuses parce que nous sommes les parents des jeunes qui sont le moteur du développement. Deuxièmement, le préfet nous a demandé de resserrer les rangs et d’abandonner certaines pratiques comme dire  »je suis d’ici, je suis de là, je suis le fils de tel ». Ensuite, il nous a demandé d’assurer la propreté de la ville, la salubrité, qu’on veille à l’environnement. Il a ajouté que si nous voulons nous aider, il faut bien qu’on soit en accord et en harmonie avec les tenants du pouvoir. C’est ça la vérité. Parce que nous avons besoin d’un certain nombre de choses qu’on ne peut pas avoir de nous-mêmes, il faut l’appui du gouvernement. Nous disons que ces messages sont tombés dans de bonnes oreilles et nous promettons de les mettre en application », a indiqué l’ancien député. De son côté, Elhadj Mamadou Falilou Bah, le président du conseil des sages de la préfecture, a remercié le préfet pour cette invitation, avant de faire savoir qu’il est content de la nomination d’un fils du terroir comme préfet de Télimélé. « Je suis vraiment content de cette initiative. Nous avons un fils qui aime Télimélé comme maire et Dieu nous amène un de nos fils comme préfet, cela me réconforte à plus d’un titre. Si le président Alpha Condé veut avoir Télimélé, il doit associer la parole à l’acte. Mais, les actions doivent dépasser la parole. Depuis 1958, nous avons entendu assez de promesses. Télimélé a été une fédération pilote au temps du premier président, Ahmed Sekou Touré ; mais, jusqu’à présent, on n’a pas trop bénéficié. Si tu veux récupérer ta femme dans les mains d’une personne qui veut la récupérer, essaye d’abord de savoir les besoins de ta femme. Suite à ça, tu pourras facilement la récupérer. Et, je profite de l’occasion pour demander au préfet et au maire de travailler main dans la main pour la cause de Télimélé », a exhorté le sage.

Guineematin

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici