Conakry, le 12 septembre 2019 – Deux jours après l’ouverture officielle des consultations sur les questions de préoccupations nationales, avec les acteurs sociaux et politiques, conformément aux instructions du Président Alpha Condé, le Premier ministre poursuit les échanges avec les différents acteurs concernés.

Après le Président de la Commission électorale Nationale Indépendante, le Chef du Gouvernement s’est rendu ce jeudi au Palais du Peuple, pour échanger et recueillir l’avis de Monsieur Claude Kory Kondiano, Président de l’Assemblée Nationale, et des Présidents des Commissions Générales sur les grandes questions de préoccupation nationales.

Les échanges entre le Premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana et Claude Kory Kondiano, ont tourné principalement autour des élections législatives et celles liées à la Constitution. Abordant la question de la tenue prochaine des législatives, le Président de l’Assemblée Nationale a fait savoir au Chef du Gouvernement qu’il faut tout faire pour organiser ces élections à la date qui sera validée par le pouvoir exécutif. Poursuivant, l’Honorable Claude Kory Kondiano a précisé qu’une démarche a été proposée pour que les élections soient crédibles et sans pression, pour être acceptées de tous.

S’agissant de la Constitution, le Président de l’Assemblée Nationale a dit que conformément à l’article 51 de l’actuelle constitution, le Président de la République est autorisé à organiser un référendum pour consulter le peuple sur le contenu à donner à la constitution.

Pour finir, le Président de l’Assemblée Nationale a déploré l’absence autour de la table des représentants du groupe des libéraux démocrates et de l’alliance républicaine à ce rendez-vous qui aurait permis d’avoir des avis et des débats contradictoires autour des questions abordées.

Il faut préciser qu’après le Président de l’Assemblée Nationale, le Premier ministre Chef du Gouvernement, Dr  Ibrahima Kassory Fofana, a reçu successivement le médiateur de la République, la Présidente du Conseil Economique et Social, et la Présidente de la Haute Autorité de la Communication.

La Cellule de Communication du Gouvernement 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here