« Pour ce qu’on m’accuse d’être partisan, ils doivent savoir que les forces que je commande sont celles de police et de gendarmerie. Elles n’ont nulle part été accusées. Je déplore et condamne fermement ces morts, parce que j’ai d’abord une casquette de citoyen de Labé, donc certainement ce sont des miens qui sont tombés. J’ai demandé au procureur d’ordonner au médecin légiste de faire le nécessaire pour qu’une enquête soit ouverte », s’est expliqué El Hadj Safioulaye Bah, au téléphone de mosaiqueguinee.com, ce vendredi après-midi.

S’agissant maintenant de sa démission demandée par les partisans du FNDC, il estime que cela n’est pas à l’ordre du jour.

« Je pense que je suis encore utile à Labé. Eux-mêmes qui me taxent de cela (être partisan des tueries, ndlr) mais qu’ils réfléchissent un peu, savoir quel est l’apport qui fut le mien depuis 2009 en faveur de Labé », a opposé El Hadj Safioulaye Bah.

Mosaïqueguinee

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here