Le ministre de la justice, Me Cheick Sacko sur le Cas Toumba Diakité « Sa nourriture et ses frais médicaux sont pris en charge par le cabinet. Tous les mois il y a un montant que nous débloquons pour l’entretien de monsieur Toumba à la maison centrale »

Le ministre de la justice guinéen Cheick sacko
Le ministre de la justice guinéen Cheick sacko

Il avait voulu garder le silence jusque là ! Le Ministre d’Etat chargé de la justice s’est exprimé ce jeudi 19 octobre 2018 sur le cas de l’un des détenus les plus célèbres de la maison centrale de Conakry.

Maître Cheick Sako a balayé d’un revers de la main les informations données par certains avocats au sujet de l’état de santé de Toumba Diakité, l’ancien aide de camp de Dadis Camara.

Les avocats de Toumba Diakité avaient qualifié l’état de santé de leur client de délétère. Le Ministre Sako a qualifié de « contrevérités » les déclarations faites par les avocats de Toumba Diakité qui est l’un des inculpés dans l’affaire des massacres du 28 septembre 2009.

« Quand vous écoutez certains professionnels de la justice ou du droit en Guinée, concernant monsieur Toumba Diakité, qui est un accusé et qui est actuellement en détention, dans le cadre de ce procès, tout ce qui est dit sur lui, je ne parlerais pas des avocats pour lesquels j’ai beaucoup de respect pour leur travail et pour leurs personnes, mais tout ce qui est dit sur lui est une contre vérité. Un temps viendra où je dirais beaucoup de choses concernant cet accusé et ce détenu. Sa nourriture et ses frais médicaux sont pris en charge par le cabinet. Tous les mois il y a un montant que nous débloquons pour l’entretien de monsieur Toumba à la maison centrale. On est pas obligé de le faire, nous sommes conscienst que ce n’est pas un prisonnier comme les autres, on a reçu pas moins de trois (3) courriers de remerciement de cet accusé détenu », a révélé le Ministre d’Etat chargé de la justice.

Après plusieurs années de cavale, Toumba Diakité a été arrêté au mois de décembre 2016 à Dakar. Considéré comme l’un des principaux acteurs des massacres du 28 septembre 2009, l’ancien aide de camp est détenu à la maison centrale de Conakry.

Ce vendredi 19 octobre 2018, le comité de pilotage mis en place par le Ministre de la justice doit annoncer la date et le lieu du procès sur les massacres du 28 septembre 2009.

Avec africaguinee

171 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here