Le ministre de la justice, Cheick Sacko dans le viseur des régisseurs

Guinée, plusieurs régisseurs des différentes prisons de Conakry haussent le ton pour dénoncer ce qu’ils qualifient d’abus de pouvoir du ministre de la Justice, Garde des sceaux Cheick Sako dont il feraient l’objet. Ces régisseurs, sans aucun textes de lois les protégeants dans l’exercice de leur métiers, sont souvent selon nos informations, à la merci des décisions pour le moins ubuesques du ministre de la justice, qui les punirait comme bon lui semble.

Révoltés par les pratiques, à les en croire, peu catholiques du ministre Sako envers ces gardes pénitentiaires, un d’entre eux a joint la rédaction nos confrères de dedepecheguinee , pour attirer l’attention de l’opinion nationale sur les dérives du ministre Sako qu’il qualifie d’ailleurs de ‘’pire ministre de la justice’’ que sur la Guinée n’ait jamais connu .

En Guinée, on applique la loi à l’image du ministre. c’est seulement à la justice guinéenne que le ministre peut suspendre des cadres pour une durée indéterminée», a entamé S. C, un régisseur qui préfère être sous l’anonymat pour échapper à une nouvelle sanction du ministre.

«Cela fait plus de deux ans (2 ) ans maintenant quand le ministre de la justice Me Sako a suspendu plusieurs régisseurs dont entre autres Mr Fodé Moussa Molota Camara, ex régisseur de la prison civile de Mamou, Mamadou BoBo Diallo, ex-régisseur de Mali et Pogba Soropogui, greffier en charge des condamnés à la maison centrale de Conakry. C’est un abus de pouvoir de la part du ministre Cheick Sako ,mais personne n’ose le dire parce qu’il est l’ami intime du président», dénonce un régisseur, préférant gardant l’anonymat.

« le dernier cas d’injustice est porté contre notre camarade Mamadi 2 Camara, régisseur adjoint de la prison civile de Kindia, qui y est détenu arbitrairement sans aucun mandat de dépôt. Alors que la loi prévoit de faire un titre de détention à savoir mandat de dépôt ou réquisitions d’incarcération du parquet. Mamady est aujourd’hui le détenu du ministre de la justice et non le détenu de la loi », déplore S.C, ex-régisseur.

Cet ex-régisseur qui qualifie le ministre de la justice de dictateur, dénonce le manque de considération et du soutien de la part du ministre Cheick Sako à l’égard de la garde pénitentiaire.

« la garde pénitentiaires est abandonnée à elle-même, sans aucun soutien. Aujourd’hui, plusieurs gardes sont paralysés et abandonnés à la charge de leur famille. Je peux citer M’mahawa Touré en service à la maison centrale de Conakry qui est paralysée depuis plusieurs mois. Madeleine Mars en service à la Cour d’appel de Conakry ,Nene Haby Barry en service à la prison civile de Mamou. Toutes ces gardes sont abandonnées aujourd’hui par le ministère de la justice sans aucune assistance médicale ou sociale. Et, pourtant, ils ont passé leur vie à servir cette Nation ». Déplore-t-il.

Absolu Samed Diallo

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here