Lansana Komara : « A partir du moment où Cellou Dalein s’est confiné derrière son ethnie, il ne peut pas avoir le pouvoir en République de Guinée »  (interview)

Lansana Komara, secrétaire permanent du Rpg-arc-en-ciel
Lansana Komara, secrétaire permanent du Rpg-arc-en-ciel

Interview exclusive : crise politique en Guinée, l’entretien de la semaine avec Lansana Komara, du parti présidentiel

Très actif dans les débats politiques, le secrétaire permanent du RPG Arc en ciel, Lansana Komara, membre très influent du bureau politique national du parti au pouvoir a expliqué sur un franc parlé l’envie de l’opposition guinéenne, qui a depuis des semaines enclenché une série de manifestations qui paralyse les activités du pays. Avec notre interlocuteur, il a été aussi question d’évoquer en brèche les revendications de Cellou Dalein Diallo, que leur navire politique qualifie de violation pure et simple de nos textes de loi. Lisez plutôt…

Bonsoir Monsieur Komara Bonsoir Monsieur le journaliste, Tout d’abord, comment le parti au pouvoir observe la situation politique que traverse notre pays ?

 Mais c’est une question très vague. Je l’ai toujours dit. Mais la situation réelle actuellement, c’est que, nous sommes en train de traverser une période de turbulence, provoquée sciemment par l’opposition de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo. Donc, tout ce que nous devons dire, les guinéens doivent comprendre que nous devons cultiver la paix. Cultiver la paix dans l’intérêt du peuple de Guinée. On ne peut pas continuer tout le temps, à violenter le peule, tout le temps à terroriser le peuple, surtout quand on veut diriger ce même peuple. Au bout du chemin, on risque d’être rejeté, et c’est le cas de l’UFDG.

L’opposition qualifie les résultats du scrutin dernier d’émaillés de fraudes. De ce fait, elle a décidé de se lancer dans une série de manifestations qui a déjà couté la vie à 4 guinéens. Selon vous, est-ce la bonne méthode à entreprendre pour une opposition qui aspire le pouvoir ?

C’est clair que ce n’est pas la bonne méthode. Mais vous devez savoir aussi que cette opposition, a tout le temps contesté les résultats. Ce n’est pas aujourd’hui que ça commencer. Au fait, en réalité, Cellou Dalein Diallo est incapable aujourd’hui dans non seulement son parti, mais aussi de constituer un ensemble capable de venir au pouvoir. Il ne peut pas et c’est ce qui le révolte. A partir du moment où il s’est confiné derrière son ethnie, il ne peut pas avoir le pouvoir en République de Guinée. La Guinée, c’est un tout, un ensemble, ce n’est pas une ethnie et Cellou Dalein est dans cette logique ethniciste. Aucun parti politique, aucun responsable ne peut avoir le pouvoir en Guinée s’il ne compte que sur son ethnie. Ni les malinkés, ni les peulhs, ni les soussous, personne, il faut faire avec tout le monde, c’est ce qui fait qu’on peut avoir le pouvoir en Guinée. C’est ce qui fait que le RPG qui est un parti national où toutes les ethnies sont représentées dans le parti, et qui fait l’affaire de toutes les ethnies, ce qui fait que le RPG est au pouvoir. Et c’est ce qui fait pérenniser le RPG au pouvoir, parce que ce n’est pas l’ethnie seulement que nous considérons, mais c’est la Guinée que nous considérons. Il peut y avoir des faiblesses dans certaines régions à un moment donné, mais c’est comme ça la politique.

Vos adversaires du ring politique exigent la publication des vrais résultats. Mais en réalité pensez-vous qu’il y ait eu de faux résultats ?

Voilà ce qui fait rire. Vrais résultats, faux résultats. A partir du moment où la CENI a publié les résultats, je crois que c’est les vrais résultats, parce que ces résultats-là ont été publiés devant les représentants de tous les partis politiques, tous les partis politiques je dis. Nous avons tous signés sur les fiches pour reconnaitre les résultats d’abord, avant que ça ne soit publié par la CENI. Donc, où est le faux résultat ?

C’est ça les vrais résultats. Seulement, l’UFDG est de très mauvaise foi, surtout son leader. Mais, qu’est-ce qu’il faut faire quand on est de très mauvaise foi ? On ne peut rien contre la mauvaise foi, surtout que quand cette mauvaise foi s’installe de façon permanente, et récurrente comme c’est le cas de l’UFDG, on ne peut rien, on ne peut que leur demandé, vraiment en patriote, de se remettre en cause et de laisser tomber les débats de caniveau, de laisser tomber les débats de dénigrement, pour changer de posture, afin que nous regardions dans la même direction dans l’intérêt de notre peuple.

L’opposition projette une autre série de manifestations qui s’étendra sur l’ensemble du territoire national, notamment dans les parties les plus sensibles du pays, dont Boké. Certains cadres de votre mouvance politique estiment que l’opposition veut paralyser les activités du pays, pour décourager les investisseurs étrangers, qui ont déjà commencé à aider la Guinée à financer son PNDES. Qu’en pensez-vous ?

Vous voyez encore ? Ils ne veulent pas la paix pour le pays (…) Le Pr Alpha Condé a obtenu quand même des intentions de financement, à hauteur de plusieurs milliards de dollars pour développer notre pays. Ils se mettent dans la rue pour empêcher cela, parce que il faut le dire l’argent à peur du bruit. Mais est-ce que ces gens-là aiment la Guinée ? Ils doivent savoir que c’est Dieu qui a donné le pouvoir au Professeur Alpha Condé. C’est le même Dieu, qui donne le pouvoir à qui il veut, et il le retire quand il le veut. Donc c’est ça qu’ils doivent savoir, si réellement ils sont croyants parce qu’ils se disent tous croyants (…) Voilà tout ce que nous, nous avons à dire à l’UFDG et compagnons parce qu’ils ne sont même pas beaucoup. ‘’On privilégie la paix d’abord et la concertation pour qu’on puisse aller vers une démocratie apaisée dans l’intérêt de tous les guinéens, et les élections, c’est des élections. Ça vient et ça passe. Il y a d’autres élections encore qui arrivent.

Selon vous, ne veulent-ils pas reconduire les mêmes crises des années 2012-13 ? Années dans lesquelles la Guinée a perdu beaucoup de contrats avec ses partenaires au développement ?

C’est ce qu’ils veulent. Mais je crois que le peuple de Guinée ne va pas les permettre de le faire. Et nous, en tout cas, nous restons sereins, et très serein d’ailleurs et nous les invitons à la compréhension pour que les choses se passent vraiment dans de bonnes conditions.

Merci Monsieur Komara A-moi de vous remercier

 Entretien réalisé par Alpha Madiou BAH(+224) 656 144 975

Libreopinionguinee avec Globalguinee.info

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here