Labé : les manifestations contre la hausse du prix du carburant fait trois blessés dont un par balle (source hospitalière)

LABE-Depuis ce mercredi 25 Juillet 2018, la situation sociale devient de plus en plus inquiétante dans la commune Urbaine de Labé. Des dégâts matériels, ainsi que des blessés ont été enregistrés a constaté un correspondant de libreopinionguinee basé dans la préfecture.

Tout a commencé ce mercredi lorsque le QG des forces sociales a été agressé par une équipe des services de sécurité. Le bilan provisoire fait été de sept véhicules et une dizaine de moto fortement endommagés. Certains syndicalistes ont été blessé et d’autres arrêtés dont ignore encore le nombre. Au lendemain de cet accrochage, d’autres échauffourées se sont poursuivies toute la journée de ce Jeudi 26 Juillet 2018. Les traces de pneus brûlés ainsi que des barricades sont  encore visibles sur les différents axes routiers.  Selon de sources hospitalières, pour la seule journée de ce Jeudi, l’hôpital régional de Labé, a reçu trois personnes blessées, (toute des civiles ndlr), nous a confié Docteur Sékou Bah, médecin au service de la traumatologie.

L’une des victimes interrogée s’est exprimée en ces termes : « je suis coiffeur de profession. C’est en quittant à mon lieu de travail, arrivé juste à l’hôpital, j’ai trouvé une équipe des services de sécurité. C’est ainsi, ils ont commencé à pourchasser certains jeunes qui avaient barré la route. C’est dans ces échauffourées qu’ils se sont jeté sur moi et m’ont administré des coups de matraque. A l’aide de leurs rangers, j’ai reçu des coups de pied. Et sur ce, mon pied droit a eu une entorse », explique Alsény Diallo, trouvé dans son lit d’hôpital.

Sur la même lancée un autre jeune a été blessé au niveau de l’abdomen. Le troisième cas, c’est un jeune du nom de Thierno Abdoul Diallo âgé de 20 ans, élève en classe de 9ème Année, qui aurait reçu une balle au niveau de son ventre. Selon Docteur Sékou Bah, pour le moment, il n’a pas d’amples  information sur la nature de la plaie de son patient : « j’ai vient de recevoir ce jeune à travers les agents de la croix rouge. Il a une plaie profonde, il saigne de trop. On ‘est en train de chercher du sang pour de faire rentrer au bloc, l’opérer pour sauver sa vie. C’est en ce moment qu’on saura si réellement la balle est logé dedans ou pas », explique le médecin.

Au moment où on quittait les lieux, le jeune était admis au bloc opératoire. Les différents axes routiers quant à eux, présente encore les trace de cette journée mouvementée.

Depuis Labé, Alpha Boubacar Diallo, pour libreopinionguinee.com

TEL : 00224628562888/00224657571754

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here