« La politique de chacun chez soi de Lansana Conté a exacerbé l’ethnocentrisme en Guinée » (interview exclusive avec Dr Faya Milimono du BL)

Dr-Faya-Millimono du bloc libéral
Dr-Faya-Millimono du bloc libéral

 

Washington-Le leader du bloc libéral, le Dr Faya Milimono n’a pas mâché ses mots lors d’un entretien avec un journaliste de libreopinionguinee, Le leader du BL s’est exprimé sur plusieurs sujets notamment sur les alliances avec l’UFR et l’UFDG, les propos de l’imam de Kindia, les propos du Dr Ousmane Kaba du PADES, la signature de l’alliance entre le parti de Jean Marc Teliano le RDIG et le RPG arc-en-ciel.

Le Dr Faya Milimono pointe un doigt accusateur à la politique de chacun chez soi de Lansana Conté qui, selon lui a exacerbé l’ethnocentrisme en Guinée. Revenant sur l’ethnocentrisme en Guinée, Faya explique :

Extrait : « je me rappelle, il y’a quelques années lorsque Facinet Touré avait tenu des commentaires anti-constitutionnel, j’avais été de ceux qui avaient porté plainte contre le doyen Facinet Touré. Même la personne qui a pris la plainte a été affectée de Conakry. Je ne sais même pas s’il l’ont pas envoyé en Sierra Leone ou au Libéria ».

Sur l’origine de l’ethnocentrisme en Guinée : Faya accuse l’ancien président le feu General Lansana Conté : « Cette division que nous connaissons aujourd’hui dans notre pays, elle s’est construite devant nous depuis le temps de Sékou Touré. Le pouvoir a été géré de manière tribale. Le pouvoir a toujours pris des positions contre d’autres communautés et contre d’autres ethnies etc…. Tout ça, s’est construit sous nos yeux. Mais, cette politique devenue aujourd’hui officielle est soutenue par des gens les plus instruits dans notre pays. Ç’a commencé avec le feu général Lansana Conte lorsqu’à un moment, il a dit maintenant pour être préfet, il faut aller chez soi. Comme ça, si tu voles là-bas, tu vas construire là-bas. Donc depuis ce moment là, le vol n’est plus un délit dans notre pays. Il suffit que vous construisez chez vous. Lansana Conté est l’un de ceux qui ont implanté cette politique de division et les coordinations sont en train de poursuivre ça aujourd’hui. Il y’a beaucoup d’acteurs qui sont en train de lui emboîter le pas aujourd’hui malheureusement ».

Sur les 100 jours de Kassory à la primature : « les cents jours ont été des jours d’occasion manqués, les actes n’ont pas suivis les paroles »

Libreopinionguinee.com vous propose de lire l’intégralité de cet entretien ci-dessous

Une réalisation de Macka Balde depuis Paris

E-mail : Libreopinionguinee@gmail.com

Tel : +33601064916

 

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here