Kérouané : la pluie fait couler 2 ponts, un bac et a emporté plusieurs animaux domestiques

La préfecture de Kérouané (Haute Guinée) est coupée du reste de la Guinée depuis hier, jeudi 05 juillet 2018. Cette situation fait suite à une forte pluie qui s’est abattue sur place, dans la nuit d’hier à aujourd’hui, vendredi, de 22 heures à 7 heures du matin, a appris Guineematin.com des populations locales.

Ainsi, les deux ponts situés à Frandou, un district relevant de la sous-préfecture de Komodou, ont cédé. Et, de l’autre côté, le bac situé sur le fleuve Milo et qui relie la sous-préfecture de Banankoro à la préfecture de Kissidougou est aussi sous les eaux.

« Nous sommes dans une sorte d’île comme ça. Vers Kankan, les deux ponts stratégiques de Frandou, situé à quelques 45 kilomètres de Kérouané ont cédé. Il n’y a pas de déviation. Du côté de Banankoro, vers Kissidougou, le bac qui assure la traversée sur le Milo, qui est située à l’orée de la ville, est sous les eaux. Pratiquement, on n’a aucune sortie. Tous les départs des véhicules ont été annulés ce vendredi, 06 juillet 2018 », a expliqué au téléphone, monsieur Paul Kamano, habitant de Kérouané.

Selon lui, la pluie est tombée toute la nuit, de 22 heures à 7 heures du matin. « La pluie était d’une rare intensité. Et, au niveau des deux ponts, une délégation syndicale est allée faire le constat ; mais, pour le moment, aucune solution n’a été trouvée. C’est au niveau du premier pont que, peut-être d’ici demain, il y aura une possibilité de déviation. A niveau du second pont, à Frandou, ils ont décidé de créer un port. Comme ça, ceux qui viendront de Kankan vont se limiter de leur côté et ceux de Kérouané aussi feront la même chose. Peut-être, les piroguiers vont assurer la traversée des personnes et des marchandises ; mais, le gros problème que nous avons, c’est le carburant. On se demande comment s’approvisionner puisque les citernes ne peuvent pas passer », a-t-il ajouté.

Egalement joint au téléphone, monsieur Mamady Traoré, président du syndicat des transporteurs de Kérouané a expliqué que depuis ce vendredi, 6 juillet 2018, au petit matin, il n’y a aucune entrée, ni de sortie des véhicules à Kérouané. « Tous les véhicules en partance pour Kankan sont stationnés au niveau de Komodou, du côté de Kérouané. Des dispositions ont été prises pour l’utilisation des pirogues afin d’aider les passagers ; mais, actuellement, le fleuve est trop agité. Il faut donc espérer demain. Nous avons assez de difficultés, il y a énormément de passagers, y compris des femmes et des enfants qui sont bloqués à Kérouané. Certains sont venus de Beyla et de N’zérékoré ; et, ils ne savaient pas que la traversée était bloquée. En plus, on a un problème de carburant puisqu’il n’y avait qu’une seule station service qui fonctionnait depuis le matin. La citerne est bloquée à Komodou, du côté de Kankan », a expliqué Mamady Traoré.

Enfin, on apprend que la route de Kérouané- Macenta est également à l’abandon depuis près de 3 ans…

 Guineematin.com

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here