Kankan : les enseignants disent OUI à une nouvelle Constitution

1

L’antenne régionale de l’Association des Enseignants pour le Soutien au Professeur Alpha Condé (AESPRAC) de Kankan a organisé ce samedi, 5 juin une manifestation de reconnaissance et de soutien au président de la république pour « tous les efforts qu’il n’a cessé de consentir depuis son avènement en 2010 à la tête de la magistrature suprême de notre pays ».

En l’absence du chef de l’Etat qui était impatiemment attendu par les enseignants, la cérémonie a été présidée par le ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles, ministre de la Défense Nationale accompagné des ministres Mory Sangaré de l’Education Nationale, Bouréma Condé de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Ismaël Dioubaté du Budget, Mamady Camara des Finances, Abdoulaye Magassouba des Mines, Mamady Touré des Affaires Etrangères et Diakaria Koulibaly des Hydrocarbures ainsi que de plusieurs autres cadres des départements ministériels et autorités locales à tous les niveaux des 5 préfectures que compte la région de Kankan. Dans son discours de circonstance, Lancinè Keita, après avoir rappelé les acquis de la 3ème république notamment dans le cadre du système éducatif à travers les constructions , l’extension et la rénovation de plus 1000 salles de classes dont les écoles d’excellence , les centres Nafa et les centres d’Alphabétisation, le président de l’AESPRAC de Kankan au nom de ses collègues de l’association, a déclaré que «La constitution guinéenne actuelle, notre constitution est le fruit de la période transitoire avec la prise du pouvoir par l’armée en 2010, cette constitution a eu le mérite d’avoir contribué à tirer le pays dans une instabilité politique et à mettre en place les institutions républicaines qui sont en vigueur; Cependant, il faut reconnaître qu’elle comporte assez d’insuffisances qu’il faut corriger ». Et de poursuivre : « Ainsi, doter notre pays d’une nouvelle constitution, c’est garantir le peuple dans son avenir et le consolider à nouveau dans ses relations avec le monde. La réalisation de ce projet de nouvelle constitution ne sera pas chose facile à cause du faible niveau démocratique que possède la population guinéenne. Une implication forte des citoyens dans ce processus est une nécessité absolue ».« C’est pour toutes ces raisons que nous l’AESPRAC (l’Association des Enseignants pour le Soutien au Président Alpha) trouvons comme moyens de contribution, la sensibilisation de la population pour une adhésion massive des citoyens à ce projet important de renouvellement de la constitution. Je suis convaincu qu’après cette sensibilisation, l’adhésion sera massive et on assistera à un plébiscite le jour du référendum », renchérit-il. Satisfait de la forte mobilisation des Enseignants et de l’accueil chaleureux que ces derniers lui ont réservé avec son équipe, Dr Mohamed Diané, ministre d’Etat chargé des Affaires Présidentielles , au nom du chef de l’Etat qu’il représentait s’est adressé aux initiateurs de la présente cérémonie en ces termes : « le professeur Alpha Condé et le peuple de Guinée sont engagés à accompagner le système éducatif et nous prenons acte de votre engagement solennel devant la communauté nationale et internationale pour accompagner le peuple de Guinée dans le processus de l’encrage de la démocratie et du renforcement du processus démocratique de notre Guinée par une nouvelle constitution. Nous comptons sur vous, car nous menons le même combat avec le même objectif ; La Guinée se construit avec vous »

Le clou de la cérémonie a été marqué par la prestation des troupes artistiques.

Source : Mediaguinee

Comments

comments

1 COMMENTAIRE

  1. ils ne représente rien car ils ne sont pas mandatés par tout le corps enseignent La manipulation est favorable aux couches non intellectuelles mais si l’intellectuel se prête à la manipulation sait que son train de vie n’est pas conforme à sa valeur intellectuelle. Si réellement les salaires sont en rapport logique avec la bonne gouvernance, il ne serait pas possible qu’un travailleur suit et soutien les gouvernants dans des projets machiavéliques.
    Dire que les enseignants de Kankan sont favorable au tripatouillage constitutionnel c’est même une atteinte contre la pensée, la liberté d’expression.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici