Kankan : Dr Ousmane KABA explique le plan du mandingue pour continuer à maintenir son pouvoir (exclusive)

Ousmane Kaba Guinee
Ousmane Kaba Guinée
L’ancien ministre de l’économie et des finances et président du parti PADES, a accordé une interview à une radio locale basée à Kankan le samedi dernier.
Dans cette interview en langue Maninka que votre quotidien libreopinionguinee.com s’est procurée via son correspondant local dans la région de Kankan, le Dr Ousmane Kaba explique comment il faut faire pour que les cadres du mandingue puissent garder le pouvoir :
Extrait du décryptage de libreopinionguinee: 
« Il y’a quelques jours, une mission des femmes du mandingue est venue à Conakry pour rencontrer les cadres du mandingue et savoir pourquoi ceux qui ont aidé leur parent Alpha Condé à accéder au pouvoir ne sont plus avec lui.
Lors de cette réunion, plusieurs plans ont été mis sur la table pour l’unité du mandingue », selon le Dr Ousmane KABA. « Les missionnaires ont rencontré pour une première fois le professeur Alpha Condé. C’était très tendu entre eux car le président Alpha Condé n’avait pas la vraie information en ce qui concerne leur visite. Des gens qui ne veulent pas que ça marche ont mal interprété la venue de cette mission. Mais lors de la deuxième rencontre avec le président, il avait compris l’objectif de leurs missions, donc la deuxième rencontre s’est bien passée. Quand nous nous sommes rencontrés avec la mission, il était question de savoir pourquoi Lounceny Fall, le grand Frère Lansana KOUYATE et moi-même avions tous un désaccord avec le président ? C’était en présence de notre frère Kabinet Komara ancien premier ministre. Nous avons décidé de voir comment s’entendre ensemble pour pouvoir conserver notre pouvoir puisque c’est notre lait, nous le mandingue qui se trouve dans la calebasse. Si nous faisons la guerre, on risque de détruire notre calebasse et perdre notre lait. Donc, j’ai dit à la délégation que nous allons rencontrer le grand frère Lansana Kouyate à Paris et Lounceny Fall. Nous avons déjà commencés les discussions au téléphone et même le général Sekouba Konaté doit être associé puisqu’il a été celui qui a donné le pouvoir au mandingue car les autres aussi voulaient le pouvoir », a laissé entendre Ousmane Kaba.
Et d’enfoncer le clou !
«  Si vous regardez l’histoire de la Guinée, le régime de Sekou Toure a tout fait ici mais le PDG n’a qu’un seul député aujourd’hui, le PUP aussi avec tout ce que le Général Lansana Conté a fait, avait 65 députés à l’assemblée nationale à l’époque. Le CNDD aussi n’a qu’un seul député. Je vous dis en Guinée, si un président meurt, il part avec son parti. Les guinéens ne voteront plus pour ce parti, donc aujourd’hui nous sommes au deuxième et dernier mandat du professeur. Que Dieu nous en garde ! S’il n’y a pas un autre mandat, comment nous allons faire ? Donc c’est pour cette raison, je veux qu’on soit unis pour conserver notre pouvoir mais pas pour fondre les partis dans le RPG. Aujourd’hui, Mouctar Diallo des NFD et Aboubacar Sylla de L’UFC travaillent avec le président mais ils n’ont pas fondu leurs partis. C’est en Guinée seulement qu’on entend qu’il faut fondre son parti pour être membre du gouvernement. Il faut qu’on rentre ensemble, on sort ensemble, que chacun garde son parti. Si nous tous, nous partons dans le même parti, les guinéens n’aiment pas les vieux partis donc faisons très attention à ça !
Parlant de l’électrification en Haute Guinée et des propos du premier ministre sur la mort du chinois:
« Quand j’ai écouté les propos de Kassory sur la mort du chinois, j’ai tellement rigolé. En tant que spécialiste, quand j’entends ou vois certains propos, je rigole puisque ce n’est même pas un chinois qui avait le projet mais un coréen. Je pense que le premier ministre n’est pas informé de la situation. Le solaire est le courant le plus facile à exécuter. Plusieurs pays en Afrique utilisent l’énergie solaire. La mort d’une personne ne peut pas tuer un projet. J’ai été celui qui a cherché les financements de Kaleta. À l’époque, quand j’ai présenté le projet et le financement au président Alpha Condé, il a rejeté. On n’a discuté pendant trois mois avant qu’il n’accepte finalement Kaleta. À cette époque, j’étais celui qui était chargé de négocier avec les chinois. Si vous voyez qu’il a réussi à faire un deuxième mandat, c’est grâce à mon projet Kaleta. Maintenant il a compris l’importance des barrages ».
Sur le divorce avec le président Condé 
« Entre moi et mon grand frère le président Alpha Condé, il n’y a pas de Problème. Il  m’a rien fait. Je lui ai rien fait. La seule chose qui nous a opposé en 2016, on était en réunion, je lui ai dit comme nous avons eu Kaleta et nous avons alimenté la Basse Côte, il nous faut des barrages pour alimenter la Haute Guinée, il a refusé. Voici notre désaccord, si non il n’y a rien de mal entre nous. C’est une guerre d’idée qui nous oppose. La façon dont il veut que le pays fonctionne ne me convient pas, mais
si nous nous mettons d’accord sur ce point, il n’y a plus de problème »..
Côté communautaire et ethnocentrique de Ousmane Kaba : suivez !
En expliquant pourquoi il a insisté sur les barrages en Haute Guinée, au finale on lui propose de transporter l’électricité par les poteaux de Kaleta à Kankan, il explique :
« Si vous acceptez qu’on transporte l’électricité par les poteaux, nous savons tous comment la Guinée est assise. D’autres viendront couper les fils.. »
Dans cette interview, Ousmane Kaba explique sans citer le nom de la région, qu’il pourront saboter le passage du courant dans leur région.
Sur les mensonges du gouvernement d’Alpha Condé Ousmane KABA attaque 
« Dès que les élections approchent, le gouvernement vient mentir pour dire aux populations « FOMI FOMI ». Une fois l’élection terminée, on prend les papiers on jette dans les tiroirs et on continue à mentir aux populations. Ce gouvernement ne travaille pas pour le bonheur des populations. Ce qui est dommage pendant les élections, on vole plusieurs milliards pour venir acheter les consciences des citoyens. Dès après la mascarade, on vient nous imposer des taxes pour nous faire payer le prix de la mauvaise gouvernance. Sur le prix du carburant, les 25% sont trop. Le rôle du gouvernement, c’est de faire des routes, créer de l’emploi pour les jeunes, donner de l’eau, de l’électricité aux populations, mais s’ils sont là pour voler l’argent public, aller faire leur besoin personnel et acheter la conscience des citoyens pendant les élections, c’est très grave »…
Libreopinionguinee.com vous propose de réécouter l’audio ci-dessous 
Un décryptage de Macka Balde pour libreopinionguinee.com
Tel : +33601064916
E-mail libreopinionguinee@gmail.com

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here