Justice : Les forces sociales en passe de perdre le procès contre le gouverneur Mathurin

Les forces sociales de Guinée et l’agent judiciaire de l’Etat représentant le gouverneur de la ville de Conakry étaient ce vendredi 20 juillet face au juge du tribunal de première instance de Kaloum suite à une plainte des forces sociales contre le général Mathurin Bangoura qu’elles accusent d’abus d’autorité dans sa décision interdisant la marche de celles-ci le 16 juillet passé. Le scenario du jour pourrait ressembler à du ridicule pour les forces sociales de Guinée

En effet, l’Agent judiciaire de l’Etat à l’audience du jour a soulevé une double exception apparemment préjudiciable aux plaignants. ‘’La procédure a été mise en place parce qu’il y a eu du sensationnel. L’agent judiciaire de l’Etat par ma voix a soulevé l’exception d’incompétence du juge du référé parce que la requête qui a saisi le président du tribunal, il a été visé de l’article 623 du code pénal qui résout tout le problème parce que cet article dit qu’en cas de contentieux en cette matière c’est le tribunal de première instance de ressort qui doit être saisi dont le premier président doit statuer en matière de référé‘’ a brandi Santiba Kouyaté avocat à la cour

Subsidiairement à cette exception, l’AJE, a soulevé la fin de non-recevoir contestant par la qualité des forces sociales de Guinée qui, ajoute-t-il, n’ont produit aucun acte pour prouver son existence juridique afin d’avoir la capacité à ester en justice

Visiblement en bon perdant, l’avocat de la partie civile Maître Salifou Béavogui s’est réjoui de la démarche dite républicaine de ses clients. ‘’D’abord il faut se réjouir de l’avancée de droit dans notre pays que des citoyens écrivent et qu’ils reçoivent une réponse négative, au lieu de braver l’interdiction viennent au tribunal, sincèrement il faut saluer cet esprit républicain’’ s’est félicité Me Béa tout en fondant l’espoir que le tribunal dise le droit le 25 juillet prochain date de délibérations. Commentant les exceptions soulevées par son confrère de la défense, Me Béa conclue à un simple amusement de la galerie. ‘’L’agent judiciaire de l’Etat a fui le débat, il s’abrite derrière une incompétence alors que le juge de référé est compétent pour prévenir un dommage imminent, pour restituer un préjudice qui peut dégénérer, pour remettre en l’état une situation qui requiert célérité’’ a réagi Salifou Béavogui

En dépit de ce renvoi, les forces sociales maintiennent leur marche du lundi 23 juillet, avec ou sans autorisation, a indiqué Algassimou Diallo un des plaignants

Accent

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here