Deux véhicules de transport en commun en provenance de l’intérieur du pays pour Conakry ont été pris pour cible séparément par des individus armés dans des attaques différentes survenues le samedi 25 et le dimanche 26 janvier 2020. Les faits se sont produits sur la route nationale Mamou-Kindia, coûtant la vie à une dame et faisant deux blessés, tous reçus à l’hôpital régional de Kindia, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

L’attaque qui a coûté la vie à la dame a eu lieu dans la nuit du dimanche à lundi, 27 janvier 2020, dans la commune rurale de Souguéta, aux environs d’une heure. Selon le commandant Dantili de la Brigade de recherche de la gendarmerie départementale de Kindia, c’est un taxi à bord duquel se trouvaient neuf personnes qui a été braqué par des hommes armés. « Dans l’incident, deux inconnus armés ont tiré deux fois sur le pneu du véhicule. C’est dans ça que Yayé Matou Barry a été atteinte par balle et a succombé sur le champ. Le corps est actuellement à la morgue de l’hôpital régional de Kindia », a-t-il expliqué, avant de préciser que c’est deux assaillants, à bord d’une moto TVS, qui se sont attaqués au véhicule.

Interrogé sur la question, Docteur Marcelin Haba, médecin chef adjoint au service de la Chirurgie de l’hôpital régional de Kindia, a expliqué ce qu’il a fait en recevant le corps de la dame. « Ce lundi matin, nous avons aussi reçu le corps d’une femme. Elle est même présentement à la morgue. Elle a été victime d’attaque sur le tronçon Dabola-Conakry, précisément à Yombokhouré, dans la commune de Souguéta. J’ai procédé à l’examen physique de son corps. Chez elle, j’ai noté une plaie pointue qui était au niveau de la ligne para-vertébrale gauche ou j’ai procédé à la suture de la porte d’entrée de la balle pour la préparation du corps pour les obsèques. Âgée d’une cinquantaine d’années, la dame s’appelle Yayé Matou Barry. Elle est la grande sœur de notre chef service ici à l’hôpital ».

En outre, Dr Marcelin Haba est revenu sur le deuxième cas d’attaque à main armée qui a fait deux blessés graves. « Dans l’après-midi du dimanche, nous avons reçu deux victimes d’attaque à main armée. A leur réception, un d’entre eux avait une large plaie hémorragique au niveau de la face postérieure jusqu’au tiers moins des deux cuisses. Et le second avait une plaie au niveau du dos, juste situé au niveau de la ligne para-vertébrale qui a été suturé au centre de santé de Linsan. A leur admission ici, nous les avions envoyés directement au bloc. Le premier jeune est Bah Mamadou Cellou, âgé de 28 ans, éleveur de professeur. L’autre s’appelle Diallo Abdoul Hamidou, âgé de 24 ans, chauffeur de profession. Ils sont tous actuellement sous soins ici à l’hôpital régional de Kindia », a expliqué Dr Haba.

Au niveau de la brigade de recherche de la gendarmerie départementale de Kindia, une enquête est ouverte.

Depuis Kindia, Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here