Hausse du prix de carburant en Guinée: Conakry reste toujours paralysée, ce mercredi 11 juillet !

A la 3è journée de la grève de l’Inter-centrale Cntg-Ustg en guise de protester contre la hausse du prix des produits pétroliers, la capitale Guinéenne, Conakry reste toujours paralysée, c’est du moins ce constat qui se dégage, ce mercredi 11 juillet.

Malgré les multiples appels du Gouvernement et religieux pour la lavée de cette grève des centrales syndicales, le travail n’a pas repris à Conakry.

Les citoyens, tout bord confondu, soutiennent les centrales syndicales dans leur lutte pour la  réduction du prix du carburant à 8000 Gnf le litre, c’est – dire à l’ancien prix.

Hier, mardi 10 juillet, les forces sociales ont organisé une marche pacifique pour aussi alerter le Gouvernement sur cette augmentation du prix de carburant qui n’arrange point les Guinéens qui tirent déjà le diable par la queue.

Enfin, la société civile donne un ultimatum de 24 heures au Gouvernement pour revenir sur cette décision. Faute de quoi, les forces, qui entendent aller jusqu’au bout, comptent multiplier la pression jusqu’à la satisfaction du Peuple.

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here