Lansana Kouyaté, ancien premier ministre guinéen et président du PEDN
Lansana Kouyaté, ancien premier ministre guinéen et président du PEDN. Crédit photo libreopinionguinee

Dans une publication de nos confrères de Guineetime, qui date de l’année 2015, le leader du PEDN, Lansana Kouyaté, ne passe par quatre chemins pour s’occuper du dossier dit « Scandale d’Etat » publié par le journaliste Yérim Seck suite aux accusations de dame Chantal Colle sur les ondes de sa radio.

Le qualificatif que l’ex chef de la junte guinéenne, Capitaine Moussa Dadis Camara a donné au journaliste sénégalais Yérim Seck lui colle désormais à la peau. Demandez à Lansana Kouyaté de réagir face à l‘article l’accusant d’avoir escroqué un « prince » des émirats.  L’ancien premier ministre ne veut accorder « le poids d’une plume à  ces affabulations » portant la signature de Yérim Seck..

GuinéeTime a appris de Lansana Kouyaté que Yérim Seck bondit sur les accusations, auparavant portées par dame Chantal Colle à cause d’une demande d’argent à laquelle il n’a pas voulu donner de suite.

« Il -Yérim Seck- m’a appelé pour dire : « Grand frère, vous avez écouté ce que Chantal Colle a raconté sur vous? Laissez, je vais moi-même m’occuper d’elle »…Et après il m’a demandé de lui payer 150.000 euros. Je lui ai demandé s’il parle vraiment de 150.000 euros » explique Lansana Kouyaté.

Le président du PEDN est revenu sur le dossier de viol de Dakar, qui a mis Yérim Seck en prison puis du grand déballage de Dadis Camara à propos de cet homme. « Escroc international », clamait le natif de Koulé, alors chef de l’Etat de la transition. ET Yérim, journaliste employé chez Jeune Afrique.

Aux  yeux de M. Kouyaté, toutes les agitations de Yérim Seck trouvent leur origine là. « Ce sont des mensonges grotesques », dit-il.

Dans le fonds des accusations, M.Kouyaté a rappelé avoir dit depuis les accusations de détournements de fonds dans le projet Coton en 2007, qu’il défie n’importe quel guinéen de sortir  des preuves de malversations contre lui. A l’époque Premier ministre du gouvernement, il dit avoir  tenu les mêmes propos à Elhadj Aboubacar, jadis Président de l’Assemblée nationale. Jusque-là, sa position est inchangée.

A propos de dame Chantal Colle, le porte-parole du PEDN, Faya François Bourouno, n’est pas allée du dos de la cuillère. Il soutient que cette dame pense que M.Kouyaté est à la base de son expulsion de la Guinée en 2007.

« Monsieur Kouyaté était même absent du pays lorsque cela est arrivé » révèle-t-il. A l’en croire, c’était une décision prise par les autorités d’alors pour mettre la Guinée sur les rails. C’est une archive qui date de 2015

Guineetime

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here