L’ex-président de la Cour constitutionnelle Kéléfa Sall  rejoint sa dernière demeure dans les toutes les prochaines minutes. Après la prière de 14 heures, il sera précisément inhumé au cimetière de Cameroun.  Mais avant, ses amis, collègues,  collaborateurs et parents lui ont rendu un dernier hommage à la morgue de l’hôpital sino-guinéen, à l’occasion de lavée de corps.

 

Consternation et compassion étaient au rendez-vous. Sur les visages, les traits sont tirés et l’attitude, empreinte de recueillement. Des portraits que l’on garde du défunt, se détachent  des traits de qualité dont l’honnêteté, la sincérité, l’intégrité. Par-dessus tout, Kéléfa Sall est décrit comme un magistrat s’étant battu pour l’intérêt supérieur de la nation. Le public attristé défile autour du corps recouvert d’un vaste tapis aux motifs orientaux.

Un témoin qui a entretenu avec le défunt une amitié vieille de 35 ans, se rappelle de lui comme « un homme sincère dans ses relations (…) un magistrat compétent, une personnalité courageuse, fière dans ses convictions, farouchement opposé aux mensonges et à la démagogie,  patient dans ses difficultés ». 

Ledjely

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here