En conférence de presse de ce mercredi 3 avril au siège national de l’USTG (Union Syndicale des Travailleurs de Guinée) à Kaloum, le secrétaire général Abdoulaye Sow a lancé un ultimatum au gouvernement pour la poursuite de l’assainissement du fichier du personnel enseignant conformément au protocole d’accord signé le 10 janvier 2019.

« Si une solution rapide n’est pas trouvée d’ici vendredi 5 avril, nous serons dans l’obligation d’user tous nos moyens légaux en notre possession pour amener l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, qui n’est pas atypique ou qui n’est pas en dehors de la Guinée, à accepter le recensement de son personnel enseignant », a lancé Abdoulaye Sow.

Le syndicaliste Sow a déploré qu’aucun membre du gouvernement ne doit se dissocier d’une signature du gouvernement avant de prendre en témoin l’opinion nationale et internationale si une solution rapide n’est pas trouvée d’ici le vendredi 5 avril. « Nous invitons tous les cadres du département en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique à regarder la Guinée et les enfants guinéens qui ont trop souffert en nous évitant cette nouvelle crise. L’assainissement du fichier du personnel enseignant de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique se fera coûte et coûte. Il faut préciser que cet assainissement est non seulement important pour notre pays mais aussi, il s’inscrit dans le développement de la Guinée. Il est même utile pour le développement économique et social de notre pays », a-t-il rappelé.

Libreopinionguinee avec Guineenews

 

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here