Guinée : Le jour où Hadja Andrée Touré a refusé l’argent du président Lansana Conté…

A la coquette villa Syli, à Coléah, l’ancienne Première dame de Guinée a accepté de nous parler volontiers de ses relations avec le général Lansana Conté après ses quatre années de prison. L’épouse du premier président guinéen a dit sans langue de bois sa toute première rencontre et aussi sa toute dernière avec celui qui a succédé à son mari le 3 avril 1984. Extraits croustillants d’une longue interview –exclusive- accordée à nos confrères de Mediaguinee.

(…) Comment avez-vous rencontré le président Lansana Conté à votre sortie de prison?

Après ma sortie de prison [4 ans], le président Lansana Conté a voulu me rencontrer mais je n’ai pas voulu. Je n’étais pas là, j’étais déjà en exil en Côte d’Ivoire. Après je suis allée à Dakar. C’est quand j’étais à Dakar que ma mère m’a trouvée là-bas malade et malheureusement elle est morte dans mes bras. Et après Conté est venu se racheter peut-être. Il a envoyé son ambassadeur pour dire qu’il va rembourser l’argent qu’on a dépensé. J’ai dit comme nous devons partir en Guinée, on le fera. Quand nous sommes arrivés, il a réellement pris en main la cérémonie. Il a fait un communiqué en son nom par rapport aux obsèques et c’est ce qui a fait que les funérailles de ma mère ont été nationales parce qu’elle a été enterrée à Macenta. Tous les cadres guinéens se trouvaient ce jour-là à Macenta. Lansana Conté avait vraiment rendu la chose grandiose.

Est-ce votre première rencontre avec le général Conté ?

Au retour maintenant en Guinée, la famille a voulu aller saluer Lansana Conté. J’ai dit que c’était normal, je ne parlerai pas mais que j’irai avec la famille. On est allés pour le remercier. Un membre de la famille a parlé au nom de la famille et après cela il a voulu me rencontrer. Après cette visite, il m’a envoyé un de ses ministres qu’il veut me voir, j’ai dit que je n’aime pas beaucoup ça. Mais j’avais fait l’effort d’aller. J’ai dit comment il veut me voir, ce ministre a dit qu’il veut me voir seule. Je suis allée avec mon frère Namory. Ce frère m’a attendu dans la salle d’attente. Lansana Conté est sorti, je l’ai remercié pour tout ce qu’il a fait à l’occasion du décès de ma mère. Il voulait me donner de l’argent. Il a mis la main dans sa proche et a sorti une enveloppe « kaki » pour me tendre. Je crois qu’il ne me connait pas. C’était une chose qu’il ne devait pas faire parce que cet acte m’a donné la nausée. Je ne pouvais pas supporter cela. J’ai été un peu violente envers lui (elle n’achève pas l’histoire)

L’avez-vous une autre fois rencontré pour un autre échange ?

Non. Quand il était malade j’ai été le saluer

Vous a-t-il exprimé ses regrets vis-à-vis de vous et de votre famille ? 

Peut-être qu’il avait des regrets mais on n’en a jamais causé. Je n’avais pas de relation avec lui.

Il paraît qu’il avait rétabli votre pension…

Vous savez, moi je suis restée longtemps je n’avais même pas de pension. Mais il [Lansana Conté] a rétabli ma pension.

Mediaguinee

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here