Guinée : l’ancien ministre de la santé Dr Abdourahamane Diallo nommé à la tête de l’ONU-palu

Le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme a annoncé aujourd’hui qu’Abdourahmane Diallo, docteur en médecine et titulaire d’un master en santé publique, allait devenir son prochain directeur général. Abdourahmane Diallo, actuellement ministre conseiller à la santé auprès du Président de la République de Guinée, apportera à cette fonction sa vaste expérience en matière de leadership ainsi que sa connaissance experte des systèmes de santé publique nationaux et internatio naux. Il entrera en fonction le 8 avril 2019 et représentera pour la première fois le Partenariat lors de la célébration officielle de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme 2019 qui aura lieu à Paris ce 25 avril prochain.

La Présidente du Conseil d’administration du Partenariat RBM, Dr. Winnie Mpanju-Shumbusho, a indiqué : « Le Conseil d’administration du Partenariat RBM se réjouit d’accueillir Dr. Abdourahmane Diallo au poste de nouveau directeur général, où il apportera sa grande expérience et ses solides compétences de leadership. En effet, Dr. Diallo a précédemment assumé plusieurs postes clés liés aux questions de santé publique, comme le paludisme, Ebola et le renforcement des systèmes de santé, tant à l’échelle nationale que régionale et internationale. Le réapprovisionnement du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme ayant lieu cette année, c’est à un moment clé que Dr. Diallo reprend la direction du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme. Nous lui souhaitons tous la bienvenue parmi nous et lui exprimons notre soutien unanime. »

En tant que ministre de la Santé de la Guinée de 2016 à 2018, Dr. Diallo a fait face à la crise d’Ebola, puis assuré la reconstruction du système de santé national. Il a également mis au point des systèmes de santé et de chaîne d’approvisionnement dans plus de 20 pays de l’Afrique, des Caraïbes et de l’Asie. Auparavant, Dr. Diallo avait occupé plusieurs postes au sein de la société John Snow, Inc. En tant que directeur de la santé publique et du renforcement des systèmes de chaîne d’approvisionnement pour le projet Deliver d’USAID, il y avait supervisé et piloté le renforcement des systèmes de chaîne d’approvisionnement et de santé publique à l’échelle mondiale. Avant cela, il y avait aussi occupé la fonction de directeur pays pour le projet de système de gestion de la chaîne d’approvisionnement mené en Tanzanie et financé par le Plan d’urgence du président des États-Unis pour la lutte contre le SIDA (PEPFAR). Dr. Diallo est docteur en médecine et titulaire d’un master en santé publique internationale de l’université Johns-Hopkins.

Dr. Diallo a lui-même déclaré : « C’est un honneur pour moi de devenir le directeur général du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme. Ma motivation est d’autant plus forte que j’assumerai ces fonctions alors que les pays redoublent d’efforts pour éliminer le paludisme. J’ai hâte de collaborer avec les acteurs très dynamiques de la lutte contre le paludisme pour concrétiser notre vision commune, à savoir un monde sans paludisme. »

Dr. Diallo a été choisi par le comité de sélection du directeur général, qui est composé de six membres du Conseil d’administration du Partenariat RBM, dirigé par la Présidente du Conseil d’administration du Partenariat et soutenu par le Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets. Après avoir examiné plus de 500 candidatures, le comité a présélectionné six candidats, dont trois hommes et trois femmes, en veillant à ce que toutes les régions du monde soient représentées de façon équilibrée. Dr. Diallo a ensuite été choisi à l’unanimité par le comité de sélection et le Conseil d’administration.

Le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme

Le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme est la plus grande plate-forme mondiale de coordination de l’action contre le paludisme. Fondé en 1998 sous le nom de Partenariat Roll Back Malaria (RBM), il mobilise des ressources, engage les partenaires à l’action et dégage un consensus entre eux. Le Partenariat rassemble plus de 500 partenaires, dont des pays impaludés, leurs partenaires bilatéraux et multilatéraux de développement, des acteurs du secteur privé, des organisations non gouvernementales, des organisations communautaires, des fondations, des instituts de recherche et des établissements d’enseignement supérieur.

Source : Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme

 

Comments

comments

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here