Guinée : Face à la menace du gouvernement, Aboubacar Soumah du SLECG « réplique »

Après des jours de tractations et de conciliabules, le gouvernent guinéen sort « l’artillerie lourde ». Il menace de ne pas payer les salaires de février aux enseignants qui poursuivent la grève. Cette annonce n’ébranle pas le meneur, Aboubacar Soumah qui appelle d’ailleurs les enseignants à tenir aussi longtemps que possible.

Le bras de fer se durcit davantage entre le gouvernement et les syndicalistes dirigés par Aboubacar Soumah. Ce soir, il a affiché sa volonté de ne pas payer les salaires de février aux enseignants qui ne reprendraient pas les cours. Pour Aboubacar Soumah, meneur du mouvement, c’est maintenant que le combat doit s’intensifier. «Je dirais aux enseignants de prendre courage, de continuer le combat afin que nos conditions de vie soient améliorées. Et que c’est maintenant ou jamais. Cette fois-ci, nous allons gagner le combat. Donc il faut serrer les ceintures et resserrer les rangs. Chacun doit faire confiance et si on ne se donne pas les mains dans le calme, on ne pourra pas améliorer nos conditions de vie. Je demande donc à tout le monde de prendre courage et d’observer le mot d’ordre de grève. Les parents n’ont qu’à garder leurs enfants à la maison pour éviter toute situation fâcheuse», soutient-il.

Ledeclic

263 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here