Guinée : enfin une charte pour l’opposition républicaine

0

L’opposition républicaine décide enfin de se réorganiser en son sein afin de faire face aux « violations récurrentes de la constitution et des droits de la République » par le pouvoir en place. Lors d’une retraite à Condeyah, dans la préfecture de Kindia, 14 partis membres de l’opposition républicaine ont adopté, après débats, de nouvelles stratégies pour cette plateforme politique.

Ce jeudi 28 mars, au terme d’une plénière tenue au QG (quartier général) de l’UFDG (union des forces démocratiques de Guinée) à la minière, le chef de l’opposition a annoncé à la presse que l’opposition républicaine dispose désormais des textes qui la régissent.

A l’entame, Cellou Dalein Diallo a tout d’abord précisé que cette formation politique ne disposait jusqu’à ce jour,  d’aucun texte qui régit le fonctionnement de cette plateforme.

«On a estimé qu’il fallait d’abord avoir un texte fondateur de cette association de partis politiques décidés à œuvrer pour l’alternance démocratique. Au cours des débats, nous avons donc défini les modalités d’adhésion et de départ, les droits et les devoirs des membres de l’opposition républicaine. Nous avons également défini comment les décisions se prennent », a expliqué dans la foulée le chef de file de l’opposition et d’ajouter : «nous avons décidé de privilégier le consensus et en cas d’absence de consensus, que la décision soit prise par la majorité des deux tiers. Au cas où un parti politique ne serait pas d’accord avec une décision prise par consensus ou à la majorité des deux tiers, le parti s’abstiendrait de critiquer la décision même si le parti a exprimé des réserves par rapport à cette décision. Ce, pour qu’il y ait l’harmonie et la discipline au sein de notre plateforme.»

Poursuivant, le président de l’UFDG a annoncé qu’au cours de la retraite, ils ont décidé de mettre en place quatre commissions : une commission d’orientation stratégique, une commission de communication, une commission des affaires sociales et de la discipline et une commission d’organisation. La charte a été signée et adoptée par les 14 partis présents à Condeyah (UFDG, UDG de Mamadou Sylla, GRUP de Papa koly, PS Saïdou Bayo, RPR de Diabati Doré, PRP de Rafiou Sow, UGDD de Bogola Haba, PPD de Boubacar Diallo, PPC de Aboubacar Biro Soumah, PUSG de Mme Bangoura Fatou Camara, ADC-BOC de Dr Ibrahima Sory, ndlr) a fait remarquer l’ancien Premier ministre qui précise que la nouvelle plateforme reste ouverte à tous les partis politiques évoluant dans le pays.

«Nous souhaitons rassembler le plus large possible tous ceux qui partagent avec l’opposition républicaine la volonté de mener le combat contre la mauvaise gouvernance et de provoquer une alternance démocratique. Donc, nous lançons un appel aux autres partis politiques qui partagent avec nous cette volonté de dénoncer et combattre la mauvaise gouvernance et toutes mauvaises pratiques de ce régime», a lancé le chef de file de l’opposition.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici