Guinée/course pour 2020 : Et si c’est Sékouba Konaté qui allait créer la grosse surprise ?

Sekouba Konate et Alpha Conde

Guinée, on n’est pas loin de 2020 et la course pour Sékhoutoureyah s’annonce grandiose, même si certains ne seront que des accompagnateurs ! Parmi ces accompagnateurs, figurent de grosses pointures qui ont dirigé aux destinés de la Guinée. Ils sont connus de tous, et celui qui s’illustre ces derniers temps comme défenseur de la constitution, est bel et bien l’ancien président guinéen de la transition. Le Général Sékouba Konaté et ses piques en disent trop sur l’avenir de la classe politique de notre pays. Il n’a pas hésité de s’intégrer dans la politique-politicienne pour dit-il, tenter de barrer la route au locataire du palais présidentiel en 2020. Mais va-t-il réussir ? C’est là que le suspens se pose ! C’est seulement une question de temps pour devoir affronter le régime sortant dans une année et quelques mois du palais présidentiel. L’ancien numéro 2 de la transition guinéenne vient s’ajouter à la longue liste des protagonistes du chef de l’Etat Alpha Condé, qui veulent barrer la route à ce dernier contre toutes velléités de troisième mandat. Mais pourra-t-il jouer sa partition et atteindre un bon résultat ? Rien n’est sure pour l’heure, mais ce qui reste clair, des engagements sont pris depuis la France pour accompagner la classe politique d’opposition.

L’on se rappelle encore des élections présidentielles de 2010 (premier et deuxième tour ndlr), qui avaient suscité assez de polémiques et de tensions dans le pays. Ces élections gérées par le général Sékouba Konaté, dénoncées par plusieurs acteurs politiques et d’ailleurs qualifiées d’émaillées de fraudes électorales suscitent un sujet phare à débattre avec les guinéens. Konaté en fait de cela d’ailleurs son arme de bataille pour faire des révélations qui risqueraient de discréditer l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir cette année là-même.

Le général de l’armée ne parle point de sa candidature en 2020, mais plutôt annonce son soutien au principal opposant d’Alpha Condé. Cellou Dalein qui selon lui serait une chance pour la Guinée, devrait se frotter les mains et être récompensé par ses compatriotes lors de la prochaine présidentielle pour en tout cas dit-il, obtenir d’eux le fil-back de son amour pour sa patrie. Ce qui se justifie déclare-t-il, par l’acceptation des résultats d’une élection jugée emmaillée de fraudes.

Dans sa lutte pour détrôner l’actuel président guinéen, Sékouba Konaté compterait beaucoup sur la diaspora guinéenne, qu’il pense pouvoir l’aider dans son noble combat. C’est pourquoi, lors de ses passages à Lille et certaines villes de la France, il a soutenu devant vent et marée, que la communauté guinéenne vivant à l’étranger est la seule fautive de ce que récolte aujourd’hui le pays que dirige l’opposant historique. Un rattrapage serait donc nécessaire, pense-t-il.

Aussi, celui surnommé ‘’El Tigre’’ au sein de l’armée guinéenne, démarche auprès des grandes personnalités européennes. Cette aventure plutôt qualifiée de diplomatique viserait à obtenir d’elles, un accompagnement fort, pour freiner l’élan du président Condé. Après son entrée en politique, il poursuit donc son long périple et multiplie ses rencontres. Lundi dernier, il s’est entretenu avec l’un des proches du chef d’Etat français, Emmanuel Macron. Cette personne n’est rien d’autre que l’ancien maire, ministre et actuellement président de la fondation De Gaulle, Jacques Godfrain.

Outre la France, le général Konaté a également engagé des discussions avec ses compatriotes de la Belgique. De meeting en meeting, son seul langage est celui de détrôner Alpha Condé au pouvoir à la fin de son second mandat. Une vision que certains qualifient de vengeance !

A suivre…

Alpha Madiou BAH

Analyste Politique

bahalphadaf@gmail.com/ (+224) 656 144 975

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here