Guinée : «C’est le Général Baldé qui a donné carte blanche aux gendarmes de tuer les jeunes…» accuse Ousmane Gaoual

photo Général ibrahima Baldé

Les manifestations du lundi 19 février dernier ont été émaillées de violences sur l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa. Un gendarme avait même perdu la vie dans des échauffourées entre forces de l’ordre jeunes manifestants.

Intervenant lors de la cérémonie funèbre du défunt, le Haut commandant de la gendarmerie nationale, directeur de la justice militaire avait promis que les auteurs de ce crime ne resteront pas impunis. Une déclaration qui ressemble à une menace voilée à en croire l’honorable Ousmane Gaoaul.

Invité ce mercredi 28 février 2018 sur la radio Chérie FM, le député de l’UFDG a explicitement accusé le général Ibrahima Baldé d’être le commanditaire des assassinats lors des manifestations sur l’axe le Prince.

«C’est Commandant Baldé lui même, qui a dit à la télévision nationale qu’ils vont réserver l’enfer aux habitants de Bomboly, Koloma etc…parce qu’il y a un officier qui est mort dans des circonstances encore inconnues, donc en  disant cela, le général Baldé donne carte blanche aux gendarmes d’aller tuer les jeunes, d’ailleurs bizarrement c’est un gendarme qui a tué le jeune étudiant le jour de la marche et ça c’est extraordinaire. Le gendarme est un officier de la police judiciaire au service de la justice, il mène l’enquête, il réuni les preuves et laisse à la justice le droit de juger et de sanctionner, c’est pas au Général de se lever pour dire à la télévision, on va vous réserver l’enfer, mais qu’est-ce que vous voulez dire là Général, vous allez nous massacré tous, alors venez nous massacrer.»

3K Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here