Site d'information Général sur la Guinée et le Monde

Guinée : Après une série de démissions, l’UFR de Sidya reçoit une vague adhésion des militants

Après avoir enregistré plusieurs cas de démissions dans ces derniers temps, l’Union des Forces Républicaines(UFR) reçoit une vague adhésion des militants.  Ce samedi 15 août, 5 personnes venues des différentes entités ont été  présentées pour leur adhésion aux membres du parti.  N’Sira Bangoura, ex présidente des femmes de la jeunesse de la Génération Citoyenne fait partie des nouveaux adhérents.

« Je suis venue dans ce parti par conviction, parce que j’ai vu et j’ai lu l’évolution du parti et du président Sidya Touré qui a un très bon programme pour la nation guinéenne. C’est la raison principale qui m’a amenée ici. Nous nous battons tous pour le développement de ce pays et je me dis que Sidya est sur ce chemin. C’est lui seul qui est l’espoir des femmes et des jeunes », a fait comprendre cette dame, avant de tracer ses ambitions pour son nouveau parti : «  Mon combat principal c’est l’émergence de la femme guinéenne, amener Sidya Touré à Sekoutoureyah et fédérer toutes les femmes autour de l’UFR. Toutes les femmes doivent savoir que dans ce parti il n y a pas question de communauté, toutes les ethnies s’y retrouvent. Je me dis que si les jeunes et les femmes fédèrent à l’UFR, Sidya Touré peut vraiment faire l’affaire de la Guinée », envisage-t-elle.

Par ailleurs, cette militante convaincue de l’UFR attend de Sidya Touré, la paix et l’unité nationale.

« Je veux que Sidya Touré continue à réconcilier les guinéens. Je ne dis pas que le tissu social est déchiré, mais il y a des petites déchirures. Donc il doit penser à cela, réunir tous les guinéens sans exception autour de lui », a-t-elle lancé.

Au sein de l’UFR, hospitalité est visible. Ibrahima Camara, 2ème vice-président du parti, s s’en réjouit.

« C’est un sentiment de satisfaction. Vous voyez que l’UFR est le parti de l’espoir. Aujourd’hui face à tout ce que nous voyons, vous observez que des vagues d’adhésion. Malgré cette pandémie qui freine les choses, nous enregistrons un mouvement d’engouement au sein de l’UFR », a confié un cadre de l’UFR.

Selon le 2ème vice-président de l’UFR, « La semaine dernière un groupe composé de 150 jeunes qui prêchent dans les différentes églises qui ont vu que compte tenu de la situation du pays, le parti qui pourrait nous aider relever le défi que nous avons aujourd’hui, c’est l’UFR. Aujourd’hui nous avons 5 vagues d’adhésion. La présidente des femmes de la GECI qui a adhéré et un groupe de jeunes leaders de Sonfonia. Après nous avons une grande mobilisation des femmes d’un Sèrè de Dabondy ».

Après la réception de ce samedi, il a été également signalé  qu’un autre groupe adhère, ce dimanche 16 août.

Kalenews.Org

par Taboola

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.