Grève en Guinée:  Aboubacar Soumah annonce le report de la grève des enseignants et donne les raisons

Malgré les tentatives d’intimidation et les menaces proférées contre eux par les autorités et les responsables de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée, Aboubacar Soumah et son groupe ont pu tenir leur congrès.  Sans surprise, Soumah a été élu à une majorité écrasante des membres présents à cette assemblée qui s’est tenue en catiminie.

Le nouvel homme fort du SLECG a déjà pris les choses en main. Comme première décision, Aboubacar Soumah a décidé de reporter la grève des enseignants annoncé pour le début du mois de février. Comme raisons évoquées pour motiver ce report, l’organisation en Guinée des élections locales qui vont se tenir le 4 février prochain.

«Nous attendons les élections locales qui vont se tenir bientôt pour ne pas qu’on nous fasse porter le chapeau de l’échec des élections.» a martelé le cerveau du mouvement de revendication.

Après donc les élections, les syndicalistes ’’frondeurs’’ comptent donc poursuivre  leur combat. Et ce, jusqu’à la satisfaction totale de leurs revendications. Les six syndicalistes arrêtés ce vendredi matin à la grande mosquée Fayçal ont finalement été libérés.

Il faut préciser que l’élection d’Aboubacar Soumah et Cie n’a pas encore été reconnue ni par le bureau exécutif sortant du SLECG, encore moins par les autorités guinéennes qui ont toujours rejeté l’option de dialogue avec des personnes qu’elles juges ’’illégitimes’’.

Ledevoir

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here