Gilets jaunes : de violents affrontements à Paris dès le début de journée

Gilets jaunes : de violents affrontements à Paris dès le début de journée

Déjà 31 personnes ont été interpellées ce samedi matin à Paris, au début d’un acte 18 qui s’annonce animé.

Feux de mobilier urbain, face-à-face et heurts entre les manifestants et les forces de l’ordre. L’acte 18 des gilets jaunes a des débuts agités, ce samedi à Paris.

LIRE AUSSI >> Gilets jaunes, climat, violences policières, forains : un samedi, quatre manifestations

Plusieurs cortèges, notamment en provenance des gares parisiennes, ont commencé à se diriger vers les Champs-Élysées. Les premiers heurts ont débuté peu avant 11 h.

La préfecture de police de Paris, qui évoque la présence de « rassemblements et cortège non déclarés », a indiqué que 31 personnes ont été interpellées.

« La situation est tendue »

Place de l’Etoile, « la situation est tendue », précise-t-elle avec « une prise à partie des forces de l’ordre ». Ces dernières font usage de canons à eau et gaz lacrymogènes.

Des manifestants ont tenté d’attaquer un camion de gendarmerie tandis que d’autres érigeaient des barricades. Sur le plateau de BFMTV., la porte-parole de la gendarmerie nationale a demandé aux manifestants gilets jaunes de « s’éloigner » des scènes de violence.

Espérant un « regain de mobilisation », la date a été annoncée depuis plusieurs semaines comme une journée cruciale, et ce alors que le nombre de manifestants est en baisse constante ces dernières semaines.

Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, sans cesse contestés par les « gilets jaunes », ils étaient 28.600 manifestants en France pour l’acte 17, soit dix fois moins que les 282.000 du 17 novembre lors de l’acte inaugural du mouvement.

L’express

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here