Gassama Diaby cogne sur le gouvernement : « Notre Constitution garantit aux citoyens la liberté d’opinion et d’expression. Je vais être clair et précis. Toute décision d’interdiction générale et absolue de manifestation est un recul pour la démocratie »

Selon Khalifa Gassama Diaby, cette décision d’interdire les manifestations publiques, est un recul pour la jeune démocratie guinéenne.

« Notre Constitution garantit aux citoyens la liberté d’opinion et d’expression. Je vais être clair et précis. Toute décision d’interdiction générale et absolue de manifestation est un recul pour la démocratie. Toute décision qui empêche les citoyens de s’exprimer dans un cadre légal sans violence est un recul pour la démocratie, et contraire à notre Constitution. Et cela ne peut être défendable », regrette le ministre.

Il ajoute, qu’il ne peut donc en aucun cas, être d’accord encore moins défendre une telle décision.

« Il ne faut pas qu’on recule. La démocratie, il faut avoir le courage d’aller au bout. Alors en tant que ministre en charge des questions de droits humains, je ne peux pas être d’accord avec une telle décision, de façon générale. On peut interdire de façon exceptionnelle lorsque des motifs réels et objectifs de trouble à l’ordre public, de violences sont là. On peut interdire circonstanciellement, conjoncturellement une manifestation. Mais on ne peut pas empêcher le citoyen guinéen, quelque soient les désaccords par ailleurs, d’exprimer ce qu’ils pensent et de le dire publiquement, y compris par les marches et les manifestations. Cela doit être clair et il m’est moralement, personnellement, impossible de défendre une telle décision »,ajoute-t-il.

Cette sortie du ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, Kalifa Gassama Diaby risque de créer le grabuge, avec les partisants du pouvoir.

Al Bang’s

241 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here