C’est une scène incroyable qui est actuellement observée au palais du peuple, à Conakry, où la fête internationale du travail devait être célébrée. Selon les reporters de Guineematin.com qui sont sur place, plusieurs officiels fuient en ce moment les jets de pierres entre des entités syndicales adverses.

Tout a commencé à la rentrée du palais du peuple où une première ceinture de sécurité a essayé de filtrer les entrées. En réalité, c’est l’USTG-Mamou (dirigé par Abdoulaye Camara) qui a eu l’autorisation d’aller au palais du peuple. Et, ce sont les représentants de l’USTG d’Abdoulaye Sow qui y ont été refoulés.

Mais, peu après 10 heures, tout le monde a pu franchir le portail du palais. La bataille a alors été transportée à l’enceinte. La version USTG d’Abdoulaye Sow a été empêchée de rejoindre la place officielle. Ce qui a irrité ces derniers. Et, les cris ont fusé de partout, puis les jets de pierres…

A suivre !

Guineematin

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here