Fête de l’Aïd El Fitr : voici les messages de l’imam Saliou Camara et du président Alpha Condé au Palais Sékhoutouréya

Sékhoutouréya-Le premier imam de Conakry, elhadj Mamadou Saliou Camara, a invité ses compatriotes ce vendredi 15 juin à l’occasion du sermon prononcé à la faveur de la fête l’Aïd El Fitr, à se référer à la genèse de l’Islam afin d’aplanir leurs divergences politiques, a-t-on constaté au Palais Sékhoutouréya.

Selon El hadj Mamadou Saliou Camara, l’islamisation faite par le prophète Mohamed est un exemple à suivre pour apaiser les tensions politiques. Lisez plutôt son sermon prononcé en arabe et soussou :

«Je vous invite à connaître l’histoire du début de l’Islam jusqu’à nos jours. Le prophète Mahomet (PSL) a été chassé de son village natal. Il a fui pour rejoindre Médine. Cette ville l’a accueilli malgré qu’il soit étranger. Ils l’ont aidé à faire asseoir son gouvernement. Il y est resté durant huit ans. A sa neuvième année, Dieu lui a dit qu’il a compris son rêve, qu’il l’accepte, qu’il retourne à la Mecque, qu’il va lui ouvrir les portes pour que les populations rentrent dans son parti. Le parti que Dieu a créé et donner à Mahomet, c’est la reconnaissance à Allah. Tous les autres partis que vous entendez sont inclus dans ce dernier.

Quel que soit le bord politique de quelqu’un, il prie dans une mosquée, dans la maison de Dieu. Alors, les membres de ce parti unique ne cherchent nullement le pouvoir sur cette terre. Ils veulent que nous vivions dans la paix dans le pays. Donc quel que soit ton parti, tu es appelé à prier. Tenez-vous bien, notre parti invite ses membres cinq fois par jour qu’aucun autre parti ne peut le faire. Dieu appelle ses membres cinq fois par jour. C’est-à-dire cinq réunions ou assemblées par jour. Aucun autre parti sur terre ne peut le faire. Il n’y a pas de remaniement dans notre parti unique. Que tu sois du RPG, de l’UFR ou de l’UFDG, il faut venir dans le parti unique qui est celui de Dieu (…).

Dieu fait ce qu’il veut, s’il choisit une personne, mieux vaut accepter son choix. On se bat pour avoir le pouvoir, mais Dieu le donne à qui il veut. Si tu veux, tu acceptes ce choix. Dans le cas contraire, tu t’opposes à l’autorité divine. Dans ce cas, elle va te piétiner. Que Dieu nous en garde !

Le prophète Mahomet est natif de la Mecque. Ses parents ont accepté finalement d’adhérer à son parti alors qu’ils avaient refusé au préalable. Il est dit que quand il y a un nouvel adhérent, il doit bénéficier de la gentillesse et de l’hospitalité de chacun et de tous dans le parti. Alors, l’argent que Mahomet a eu, quand il donnait un million à un habitant de Médine et, il donnait deux millions à l’habitant de la Mecque. Les escrocs de Médine sont venus dire que ce sont eux qui ont accepté et adopté le prophète quand il a été chassé de la Mecque. Et comme il a eu le bonheur, il le donne à ses parents. Les rumeurs couraient dans tous les sens. Quelqu’un a attiré l’attention du prophète qu’on veut créer une division entre ses membres de Médine et ceux de la Mecque. Mahomet a immédiatement arrêté le partage. Il a convoqué tout le monde. Il y avait plus de douze mille combattants. Il a dit qu’il a appris que les gens disent qu’il accorde un traitement de faveur aux Mecquois au détriment des habitants de Médine. Il a demandé aux uns et autres de le critiquer et qu’à son tour, il va aussi critiquer. Chose que les habitants de Médine n’ont jamais acceptée.

Mahomet (PSL) a rappelé aux populations de Médine qu’il les a trouvés alors qu’ils se battaient entre eux avant de se réconcilier. Il a dit encore qu’il les a trouvés pauvres et qu’ils dormaient dans les grottes. Il leur a dits qu’ils adoraient plusieurs dieux. Donc, ils doivent lui être reconnaissants.

En revanche, Mahomet a dit de lui laisser faire aune autocritique. Il dit ceci : Quand mes parents m’ont chassé, c’est vous qui m’avez accueilli. Quand je venais chez vous, n’étais-je pas orphelin et grâce à vous je fus heureux ?

Pour conclure, il a dit aux Mecquois de prendre l’argent et que lui il appartient aux populations de Médine. Et quand on lui demande de choisir aujourd’hui, il a exprimé sa préférence à Médine (…)»

Après le sermon du premier imam de Conakry, Alpha Condé, très affligé par la disparition du président du Bureau National des sages du RPG, Elhadj Sékou Camara à la Mecque, (c’est avec lui, il a effectué le petit pèlerinage la OUMRA), a invité les Guinéens à la paix et à la cohésion sociale.

Lisez son intervention !

«Je n’ai pas un long message à ajouter à celui du Premier Imam Elhadj Mamadou Saliou Camara. Nous devons éviter de nous faire du mal. Nous devons éviter de casser les biens des autres. Nous devons éviter de faire tuer les gens. Malheureusement, je suis parti à Mecque avec Elhadj Sékou Camara qui a été pendant des années le président du Bureau National des sages du RPG. Que Dieu l’accueille dans son paradis. Si nous écoutons tout le sermon du grand Imam, je crois que la Guinée pourra faire sa marche en avant. Je ne peux pas dire mieux ce que l’Imam».

Source : Guineenews

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here