Dr Faya Millimono, le leader du Bloc Libéral claque à nouveau la porte de l’opposition républicaine. Il est intervenu sur les antennes d’Espace Fm ce mardi 12 février pour non seulement donner les raisons de cet énième départ, mais il a profité pour faire le bilan politique de son parti. C’est un Faya Millimono qui se dit déçu de son ex-allié Cellou Dalein que nos confrères ont reçu dans les studios de leur radio.

Interrogé sur la santé et le bilan de son parti, Dr Faya Millimono affirme avec conviction que le Bloc Libéral se porte bien. « Notre parti a un bilan positif. Il s’est positionné sur le paysage politique. Après l’obtention de l’agrément le 11 février 2013, nous avons réussi à l’implanter à travers tout le pays. BL est dans toutes les préfectures. Peut-être nous ne sommes pas encore très présents dans les communes rurales. Je vous apprends aussi que nous avons des structures solides à l’extérieur. Nous avions occupé un bon rang lors des dernières présidentielles. Le leader du Bloc Libéral a été élu la personnalité politique de l’année devant le Président de la République et le chef de file de l’opposition. Lors des élections communales, le message du Bloc Libéral est passé. On peut se féliciter ! Nous participons au débat politique. Le BL travaille à la base avec une éducation politique et de citoyenneté des militants. Nous voulons dépasser les clivages ethniques et régionaux. »

A la question de savoir les raisons de son départ de l’opposition républicaine, le leader du Bloc Libéral dit avoir déploré l’incohérence dans les rangs de Cellou Dalein et ses amis. «Nous avons quitté nos alliés pour deux raisons. Premièrement l’accord politique au sortir des élections communales. On n’était pas pour. D’ailleurs vous avez vu les résultats. Jusqu’ici, on n’a pas fini avec les installations. Deuxième raison, le Bloc Libéral ne veut pas être à la remorque d’une personne. C’est vrai on était parti. Mais compte tenu de nos derniers résultats, on nous a approchés. Mais toujours l’incohérence continue. Le BL ne veut pas accompagner quelqu’un dans le suicide. Regardez! Lors de notre réunion au sein de l’opposition républicaine, nous avons demandé la non-participation des députés de l’opposition à l’Assemblée Nationale. Pour nous, siéger après la fin du mandat, c’est cautionner l’illégalité. Depuis l’année dernière, nous avons écrit pour alerter l’opposition, mais personne n’a réagi… Il faut une chose pour bousculer Alpha Condé. C’est de le contraindre à respecter la loi »

Faya est-il prêt à aller à la soupe ou restera-t-il radical ?

« On en n’a pas besoin. Il reste un an et demi à Alpha Condé. Il ne peut plus se présenter. Cela n’exclut pas que le BL ne se rapproche du RPG. Nous sommes en politique. Et en politique on ne peut pas fermer la porte. Le RPG est un parti qui a des hommes de valeur. Il peut arriver que le BL et le RPG s’asseyent ensemble et parler politique »

Libreopinionguinee avec guineenews

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here