Fait divers à Labé : le sous préfet de Tountouroun, la jeune fille et les deux Milions

0

Une fille, âgée de 15 ans, est venue nuitamment demander assistance à la résidence du sous-préfet de Tountouroun, relevant de la préfecture de Labé, avant de disparaître très tôt, dans la matinée d’hier, dimanche 20 janvier 2019, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture. Selon les informations reçues auprès du sous-préfet de Tountouroun, l’argent volé appartient à sa femme. Interrogé sur les circonstances du vol, le sous-préfet, Mamadou Diouma Diallo, a expliqué avoir voulu aider la jeune fille. « C’est ce dimanche, 20 janvier 2019, aux environs de 4 heures du matin, qu’une fille est venue taper à ma porte en criant au secours. Je suis sorti directement avec ma femme. C’est ainsi qu’elle nous a dit qu’elle quittait une soirée dansante à Labé ; au retour, des jeunes avec lesquels elle rentrait ont voulut la violer. Effectivement, il y avait deux jeunes qui étaient arrêtés à quelques mètres. Pour la sauver, j’ai pris l’initiative de l’héberger seule dans la chambre de ma femme. Et, mon épouse m’a rejoint dans la mienne. A notre grande surprise, cette fille s’est levée avant nous et est partie avec la somme de deux millions appartenant à femme. Elle a pris la fuite. Mais, on nous a fait comprendre que c’est une habituée des faits », a dit monsieur Diallo.Selon certaines sources, les parents de Hadiatou Sow auraient déjà remboursé le montant volé. Une situation qui n’a pas été du goût de certains citoyens de Tountouroun. Certains d’entre eux accusent le sous-préfet d’avoir monté cette affaire de toutes pièces. Ils s’en sont verbalement pris à lui hier, dimanche. Il a fallu le renfort des gendarmes, venus de Labé, pour disperser la foule à coup de gaz lacrymogène pour rétablir l’ordre.

Aux dernières nouvelles, la jeune fille est déjà revenue en famille, après avoir disparu pour quelques temps. Le sous-préfet dit que Hadiatou Sow a reconnu les faits à la gendarmerie. Mais, un de ses cousins, joint au téléphone par Guineematin.com, dit que c’est sous la pression des gendarmes que la jeune fille a avoué avoir pris les deux millions de francs guinéens.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici