Exécutif des communes : Mamadou Sylla trahira-t-il Cellou Dalein à Dixinn ?

Alliance UFDG-UDG Cellou Dalein Diallo et Mamadou Sylla
Alliance UFDG-UDG : Cellou Dalein Diallo et Mamadou Sylla

Depuis la signature de l’accord politique du 08 août entre le parti UFDG et le RPG AEC, et les jours suivants de l’accord entre l’UFR et le même RPG AEC, la guerre pour le contrôle des exécutifs des communes de Conakry est lancée. Les circonscriptions électorales de Matoto, Matam et Dixinn sont les principales concernées dans ce mercato politique où tous les coups sont permis.

Selon les résultats définitifs publiés par la CENI, dans la Commune de Dixinn : UDG a eu 5 sièges, RDP 2 sièges, UFC 1 siège, PS 1 sièges, UFDG 13 sièges, RPG Arc-en-ciel 14 sièges, UPR 1 siège. Si on fait les calculs des conseillers de l’Opposition Républicaine on aura (5+1+13 =19). Pour la mouvance on aura (14+1+1 = 16) et le RDP=2.

Mathématiquement, l’Opposition Républicaine conduite par l’UFDG  a toutes les chances de l’emporter même si le RDP arrivait rejoindre la mouvance. Pour que la mairie de Dixinn revienne dans le juron du RPG AEC, il faudrait absolument réussir à tirer des voix soit du côté de l’UDG de Mamadou Sylla ou du PS de Thierno Saïdou Bayo. Les enjeux sont très énormes et les appétits aussi. Des alliances  nouées durant la période préélectorale pourraient s’effriterà cause des ambitions des uns et des intrigues des autres. Le RPG AEC souhaiterait coûte que coûte avoir le contrôle sur les communes stratégiques de Matoto et de Dixinn.

Selon de sources concordantes, Alpha Condé en personne courtiserait son ami Mamadou  Sylla afin de le convaincre à voter pour le candidat de la mouvance qui n’est autre qu’Aboubacar Soumah ex du parti UFDG. Celui-ci souhaiterait à nouveau diriger la commune de Dixinn. Le président du parti UDG ne cache pas ses relations avec Alpha Condé et ne cesse de confirmer qu’ils sont en contact au téléphone.

Voilà qui effraye certains au sein de l’Opposition Républicaine, parce que Mamadou Sylla pourrait bien trahir son alliance avec l’UFDG. « Il va vouloir imposer que ça soit son fils qui soit désigné comme candidat pour occuper la mairie de Dixinn. Et si l’UFDG qui a obtenu 13 voix s’oppose, il trouvera un argument pour demander à ses conseillers élus de voter pour le candidat de la mouvance », dit un fin connaisseur du député et homme d’affaires Sylla.

Le 09 février 2017, les partis UFDG et UDG avaient signé une alliance électorale.

A la signature de l’accord Elhadj Dembo Sylla, vice-président de l’UDG, avait déclaréque son parti fera tout son possible pour qu’il y ait une alternance politique en 2020.Reste à savoir si l’alternance commencera par Dixinn.

Dans la commune de Matam, la situation pourrait tomber à l’avantage du candidat de la mouvance (y compris l’UFR). Les jeux sont déjà faits puisque l’ UDG n’avait eu qu’1 siège, Badra Koné 3 sièges,l’ UFDG 9 sièges, l’UFR 8 sièges, l’UFC 1  siège, le RPG arc-en-ciel 14 sièges et le PEDN 1 sièges. Mathématiquement, les conseillers élus de la mouvance présidentielle sont les plus nombreux…

A Matoto, le choix ne sera pas difficile pour la mouvance. L’UDG y a obtenu 1 sièges, l’UFR 7 sièges, le PUP 2 sièges, l’UFDG 14 sièges, Guinée audacieuse 1 siège, le PDG 1 siège, le PEDN 1 siège, le RPR 1 siège, le RPG arc-en-ciel 14 sièges, le Bloc Libéral 1 siège, le PRM 1 siège, et le RDIG 1 siège. L’alliance de l’Opposition aura UFG14+UDG 1+ BL1+RDIG 1 =17 conseillers. La mouvance : RPG14+UFR7 =21. Pour être à la tête de la mairie,  l’UFDG devrait batailler dur pour obtenir les voix du PUP 2, celles de la Guinée Audacieuse 1, du PRM 1et du RPR1, du PEDN 1 et du PDG 1.

Pour qui sait que moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes certains élus peuvent même trahir leur propre camp, celui qui offrira le plus sera l’heureux élu de Matoto

Libreopinionguinee avec Guineedirect

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here