ENSEIGNANTS CONDAMNES EN GUINEE : Aboubacar Soumah du SLECG réagit

Jugée habituellement plutôt à démêler les choses, la justice se montre particulièrement prompte au sujet des enseignements grévistes arrêtés dans le cadre des opérations sit-in de ces dernières semaines. Ainsi, la dernière fois, à Labé, la condamnation était intervenue au bout de quelques jours seulement. Et c’est à la même rapidité qu’on vient d’assister de cet autre d’enseignements mis aux arrêts à la faveur du sit-in dispersé de jeudi dernier.  Jusqu’ici détenus à la Maison centrale de Coronthie, ils ont été condamnés ce lundi par la TPI de Kaloum. Chacun d’entre eux écope de  six mois de prison avec sursis. Un verdict dont se félicite le secrétaire général du SLECG.  

Au sortir du tribunal, Aboubacar Soumah ne cache pas sa satisfaction: « ma première observation est que,  par cette sentence,  nous comprenons  que nous avons au sein de la justice guinéenne des cadres compétents  et avertis qui,  malgré toutes les instructions venant du sommet,  ont dit le droit .  J’en suis satisfait moralement parce que mes camarades sont libérés.»

A rappeler que, ces enseignants condamnés sont entre autres : Sékou Condé ; Joseph Bangoura, Idrissa Bangoura, Yenne Joseph Traoré, M’bany Kany Sangaré et Daouda Keita.

Avec Ledjely

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here