En meeting à Paris, Cellou Dalein exclut le possible retour de Bah Oury au sein de l’UFDG : « lorsqu’il a rencontré Alpha Condé à Paris, vous savez ce qu’il a fait… »

0
Meeting de Cellou Dalein Diallo à Paris le 27 janvier 2019
Meeting de Cellou Dalein Diallo à Paris le 27 janvier 2019
En meeting ce dimanche, 27 janvier 2019 à Paris, le leader de l’ufdg, Cellou Dalein diallo s’est prononcé sur plusieurs questions. Vénus échanger avec ses militants et sympathisants dans la capitale française, Cellou Dalein Diallo exclut le possible retour de bah Oury au sein de l’UFDG. « Depuis 2011, on a tout fait pour que nous nous entendions; impossible. Lorsqu’il a rencontré Alpha Condé à Paris, vous savez ce qu’il a fait, le mandat qui était le sien, le deal qu’il y avait pour qu’il bénéficie de la grâce présidentielle ».
À son tour Mme Marie Madeleine Dioubate d’être accueillie par le Président du Parti. Elle tiendra un discours d’une vingtaine de minutes autour de l’unité nationale, la démocratie et la bonne gouvernance. Elle appellera les députés de l’opposition à opter pour la chaise vide après la fin de leur mandat et refus du Président de la République d’organiser les élections à jour. Elle appellera également l’opposition à un front commun contre le troisième mandat. Elle terminera par remercier le Président de L’UFDG pour son respect, sa courtoisie.
Ainsi c’est le tour de Cellou Dalein de prendre la parole sous vives ovations. Après avoir salué le discours de Mme Marie Madeleine. Il annoncera que ce meeting, il souhaite plus d’échanges en répondant aux questions en place et lieu d’un grand discours. Toutefois, il dira compte tenu de l’actualité il fera un petit discours autour de trois points :  élections locales : À ce point le Président de L’UFDG annoncera une grande victoire de l’UFDG en basse côte et une véritable percée en haute Guinée et en forêt. Sur 342 communes, l’UFDG a présenté des listes sur 327 communes et le parti a au moins un conseiller sur 317 communes. Il rappellera aussi la falsification pendant la centralisation et le refus du pouvoir de finaliser le processus de mise en place des exécutifs communaux, les conseils de quartiers et districts et le conseil régional.
Sur le troisième mandat : il annoncera que tout le monde sait que Alpha Condé veut s’octroyer un troisième mandat ou un quatrième mandat. Ainsi quelque soit l’option choisie par alpha Condé, le peuple de Guinée l’empêchera. Des consultations sont en cours entre politiques, syndicats et sociétés civiles pour recréer les forces vives.
Mandat des députés : Le Président de L’UFDG a rappelé après avoir obligé le pouvoir à s’engager le 12 octobre 2016, toutes les contraintes liées à l’organisation des élections législatives, CENI et fichier électoral devraient être résolus dès 2018 ainsi que les élections locales auraient dû être organisées en février 2019. Alpha Condé refuse tout respect de la loi, la Haute Cour de justice est un exemple pour promouvoir l’impunité. Il a ainsi rappelé la nécessité de consultations pour que la décision de siéger ou pas soit celle de l’expression des militants en tenant compte des enjeux de 2020.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici