Lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi 1er mars au siège de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée, le secrétaire général du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), Aboubacar Soumah, a menacé d’user de tous les moyens légaux dont il dispose pour faire respecter le protocole d’accord signé entre le gouvernement et le SLECG.

Selon Aboubacar Soumah, parmi les douze points du protocole d’accord signé le 10 janvier dernier, « …un seul point a été mis en application, le premier : le dégel des salaires… », révèle le secrétaire général du SLECG.

C’est pourquoi le SLECG, a travers la voix de Aboubacar Soumah, menace d’aller encore en grève pour obliger le gouvernement à respecter ses engagements.

» nous avons juste donné une semaine, à compter du 1er mars 2019, si toute fois, le protocole, en ses différents points, n’est pas respecté, le SLECG usera de tous les moyens légaux à sa disposition pour faire respecter ces différents points par le gouvernement… » dixit Aboubacar Soumah.

Par ailleurs, au cours de cette même conférence, l’USTG, à travers son secrétaire général Abdoulaye Sow, a fait le compte rendu du verdict rendu par le tribunal de première instance Kaloum dans le dossier USTG/version Mamou.
Un verdict favorable pour l’USTG dirigé par Abdoulaye Sow.
» La justice a examiné le dossier sur des bases rationnelles, ils ont été déboutés de leur prétention, vous comprendrez à ce moment que la seule centrale existante c’est l’USTG… » a affirmé Abdoulaye Sow, secrétaire général de L’USTG.

Libreopinionguinee avec Accentguinee

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here