En attendant les résultats du baccalauréat unique session 2019 qui sont attendus probablement en début de semaine prochaine, les candidats au certificat d’étude élémentaire (CEE) et au brevet d’études du premier cycle (BEPC) sont quant à eux situés sur leurs sorts. Pour ces deux examens, le taux de réussite est respectivement de 44,46% et 44, 11%. Des résultats jugés catastrophiques par des observateurs.

Si certains pointent du doigt le gouvernement, le niveau des apprenants et même le mauvais encadrement, d’autres comme le syndicat national de l’éducation (SNE) indexent plutôt le SLECG (syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée) à cause des grèves répétées.

“La grève organisée par le SLECG d’Aboubacar Soumah a impacté le système. Ça veut dire qu’il (Aboubacar Soumah Ndlr) a une part de responsabilité dans l’échec que nous assistons aujourd’hui”, a accusé Aboubacar Diasto Camara, un des responsables du SNE.

Poursuivant, il a aussi dénoncé l’utilisation excessive des nouvelles technologies par des élèves qui ne les utilisent selon lui, que pour de simples plaisirs. Contrairement aux écoles privées qui ont fait du succès, Aboubacar Diasto Camara déplore le faible taux d’admission dans les écoles publiques et insiste dans ses accusations contre le SLECG.

Konaté

Comments

comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here