Du fond de sa cellule, Boubacar ‘’grenade’’ lance un appel aux jeunes de l’Axe : « On nous tue chaque fois que nous manifestons. On enterre un mort, on pleure un autre . Il faut que nous changions de stratégie, la violence n’arrange pas les choses… »

0

Boubacar Diallo (Grenade) est détenu depuis plusieurs mois à la prison civile de Kindia, située à 135km de Conakry. C’est du fond de sa cellule que le jeune militant du principal parti de l’opposition guinéenne -UFDG- a cru devoir lancer un appel aux jeunes de l’axe Hamdallaye -Bambeto -Cosa, quartiers de la haute banlieue de Conakry réputés chauds par ailleurs rétifs au pouvoir de Conakry.

Au moment même où les échauffourées y ont éclaté à nouveau et ailleurs dans le pays. Il s’est confié à nos confrères de depecheguinee en exclusivité.
«Je demande aux jeunes de l’axe, principalement mes amis militants et sympathisants de l’UFDG , d’arrêter la violence .La ville-morte ne veut pas dire violences. Comprenez aussi qu’un caillou ne vaut rien devant une balle . On nous tue chaque fois que nous manifestons. On enterre un mort, on pleure un autre . Il faut que nous changions de stratégie, la violence n’arrange pas les choses. Je suis sidéré d’entendre à chaque manifestation qu’un notre fils de la Guinée à été fauché par une balle. Il faut que justice soit faite », nous a confié Boubacar grenade.
Celui qui se dit fondateur du mouvement front national des jeunes démocrates pour la vérité contre l’injustice qu’il dit avoir créé à la maison centrale de Conakry, Boubacar grenade croupit dans sa cellule à la prison civile de Kindia depuis le mois de mars dernier.
A rappeler que le jeune militant de l’UFDG est accusé d’être le principal semeur de trouble sur l’axe Hamdallaye-Bamabeto-Cosa , d’assassinat de plusieurs manifestants et détention illégale d’armes de guerre.

Abdoul LATIF Diallo

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici