DIPLOMATIE : la Belgique ouvre son ambassade en Guinée

On en parlait via un communiqué que nous relayions il y a quelques jours. La Belgique fait le choix de porter sa coopération avec la Guinée à une vitesse supérieure. Ainsi, ce jeudi 10 mai 2018, elle a officiellement procédé à l’ouverture de son ambassade à Conakry mais aussi à l’installation d’ENABEL, son agence de développement. La cérémonie a eu lieu à la résidence de l’ambassadrice, sise à la Minière dans la commune de Dixinn, en présence du ministre des sports, de la Culture et du Patrimoine historique, représentant le gouvernement guinéen. A l’occasion, on notait aussi la présence d’autres diplomates accrédités en Guinée.

Pour ce qui est d’Enabel Guinée, la Belgique n’entend pas en faire qu’un outil symbolique en. Ainsi, au titre de la période 2018-2022, elle est dotée d’un portefeuille avec un montant total d’environ 100 millions d’euros à mettre en œuvre sur l’axe Conakry-Kindia-Mamou-Labé. Et le représentant délégué de l’Agence, Evert Wauters, en a profité pour décliner les différentes composantes du portefeuille en question : « J’ai le plaisir de vous présenter les 3 programmes managers d’Enabel qui sont désormais déjà sur place pour le démarrage le plus rapidement possible de ce nouveau portefeuille Enabel en Guinée pour la période 2018-2022. Il s’agit du programme manager développement économique-entreprenariat, financé par la coopération belge ; du programme manager de développement et d’assainissement urbain en Guinée (SANITA) ; et du programme manager dans le cadre du programme INTEGRA de développement socio-économique et création d’emplois sur l’axe Conakry-Kindia-Mamou-Labé, financé sur le fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne ».

Quant à l’ouverture de l’ambassade de la Belgique à Conakry, Delphine Perremans, chargée d’affaires, rappelle que c’est le 1er février que le bureau diplomatique belge est devenu, « sur décision du roi et des autorités belges », une ambassade. Se disant très honorée d’en prendre la direction, à peine six mois après son arrivée, elle voit dans cette évolution « un signal politique fort qui confirme, si besoin était, l’importance et la qualité des relations bilatérales qui unissent la Belgique et la République de Guinée. Cette décision, de nature à renforcer encore nos liens, a également été motivée par la volonté de la Belgique de mener une politique étrangère intégrée, qui accorde une attention égale à toutes les dimensions »

Dans son discours réponse, le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique Sanoussy Bantama Sow, évoquant Enabel, a estimé que cette agence est un outil précieux pour la mise en œuvre des programmes et projets qui meublent le partenariat avec la Belgique. Et s’adressant aux diplomates belges, il assure que « le gouvernement guinéen ne ménagera aucun effort pour la consolidation des liens séculaires, d’amitié et de coopération existant entre les deux pays »
Ledjely

0 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here