Deux sociétés minières guinéennes épinglées par Human Rights Watch

En conférence de presse ce jeudi 4 octobre, l’organisation de defense des droits de l’homme, Human Rights Watch a épinglé deux sociétés minières de la place. L’ONG accuse ces sociétés, de ne pas prendre en compte, les droits des communautés. Le rapport intitulé « Quels bénéfices en tirons-nous ? Impact de l’exploitation de la bauxite », a été présenté à la Maison de la Presse. C’était dans les locaux de la Maison de la Presse, en présence de représentants des structures de la société civile et syndicales.
Selon Jim Wormington, chercheur à Humain Rights Watch, des zones agricoles sont prises par les miniers, sans compensation.

« On constate que le gouvernement est en train de saisir une partie du marché de la bauxite ces dernières années et y focaliser sa croissance et a souvent mis les droits des communautés au second plan. On voit ça dans la zone de Boké. Les zones agricoles sont prises sans compensation adéquate, ça veut dire une compensation financière qui est donnée aux agriculteurs qui ne comprennent pas comment gérer et qui n’ont pas la connaissance requise sur comment utiliser les compensations pour gagner les sources de revenu fiable à long terme. On peut aussi prendre les impacts liés à l’eau qui est polluée dans beaucoup d’endroits où les sociétés minières dans la zone de Boké. Tous ces facteurs doivent amener les sociétés minières et l’Etat à s’assurer que quand un nouveau projet minier commence, qu’il ait toutes les études qui sont faites et toutes les mesures en place pour empêcher les dégâts qui peuvent être causés par les activités minières« , regrette-t-il.

L’organisation invite l’État guinéen, à que communautés touchées par l’exploitation minière, profite de la croissance.

« L’exploitation de la bauxite, si elle n’est pas correctement réglementée, met en péril le mode de vie et les moyens de subsistance de dizaines de communautés qui vivent à proximité des activités d’exploitation minièreL’accroissement du secteur de la bauxite a trop souvent pris le pas sur la protection de l’environnement et des droits humains. Dans les années à venir, le secteur de la bauxite en Guinée va poursuivre son expansion (…) Le gouvernement doit veiller à ce que les citoyens guinéens ordinaires, en particulier ceux qui vivent au plus près des activités de l’exploitation minière, bénéficient de la croissance rapide de l’industrie minière et n’en deviennent pas les victimes »

Un rapport, que les autorités guinéennes se sont empressées de démentir.

76 Partages

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here